logo Le moteur de recherche de la télé

Le serment

Un cas pour deux


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 13h50 sur France 3

capture
– Tu as fréquenté ce genre d'école.
– Oui, etj'en garde un bon souvenir.
– Je croyais ce genre de clientèle trop distinguée pour pécher.
– Même chez les gens respectés, on s'adonne au meurtre. Pourrais-tu présenter tes notes de sorte qu'on s'y retrouve ? j'apprécierais.
– Pourquoi, il manque un truc ?
– Je comprends que vous ayez été furieux contre Barski.
– Ça me rend malade. Un thé à la menthe plutôt. Dégotez-moi une jolie tasse de thé à la menthe pour mon invité. C'est dégueulasse de planter une copine qui fait un mauvais trip.
– Ne vous laissez pas amadouer par son amabilité.
– Inutile de me prévenir, j'ai percé cet homme à jour. Vous êtes mon avocat ?
– Tout juste.
– Maître, je vous laisse avec votre client.
– Vous pouvez rester.
capture
– Je soupçonne M. von Kleist d'avoir tué son camarade de classe Tim Barski. Il lui en voulait à mort.
– Pourquoi ?
– Sabine Munster. Elle se retape à l'hôpital.
– Vous pourriez être plus précis ?
– Tim et Sabine ont réussi à se procurer des feuilles de salvia divinorum, en français sauge des devins.
– Une drogue agressive.
– C'est ça, Sabine a fait une crise d'angoisse. Elle s'est jetée des remparts. Tobias est très proche d'elle. Et Barski a préféré se carapater plutôt que d'aller chercher de l'aide.
– C'est n'importe quoi. Je suis allé dans sa chambre et le ton est monté.
– A l'heure dite vous étiez donc à deux pas du lieu du crime.
– Je reconnais avoir eu des mots avec Barski. Mais je ne l'ai pas tué.
– Vous aviez un mobile.
– Monsieur.
– J'aurais eu un mobile, le conditionnel convient mieux.
– Pour ce qui est du mobile, il semble inutile de s'étendre. Qu'en est-il des preuves ?
– Sur le marteau, l'arme du crime, on a retrouvé vos empreintes.
– C'est le marteau du stucateur qui rénove l'internat?
– Comment vous le savez ?
– C'était une question.
– Qui fait mouche. Il appartient bien au stucateur.
– Il y a une explication logique, je lui ai emprunté le marteau. Avant-hier.
– Ce sera vérifié. Il se passe quoi maintenant?
– Je vais essayer de réfuter les accusations.
– Ce sera long ?
– Difficile à évaluer.
capture