logo Le moteur de recherche de la télé

Météo à la carte


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 12h55 sur France 3

– En France, on n'est plus que 2 ou 3. Il y a 30 ans, il y avait plus d'une dizaine de fabricants dans la région.
– Un coup de chaud, un courant d'air... Ces métiers à tisser peuvent se gripper. Heureusement, Bernard et José sont à leur chevet depuis des années.
– L'année prochaine, ça fera 40 ans, 40 ans dans ces murs.
– Je suis là depuis 2005. J'ai travaillé chez la concurrence pendant 20 ans. On commence à connaître le travail.
– La lisse est cassée.
– Ces 2 métiers ont mon âge.
– Ces métiers à tisser utilisent la méthode Jacquard, du nom de l'ingénieur lyonnais qui mit au point ce système Eric nous entraîne dans sa caverne d'Ali Baba.
– On se trouve aux archives des cartons Jacquard, des cartons perforés qui représentent des motifs différents. On est sur le même principe que l'orgue de Barbarie. Les perforations du carton donnent les instructions aux métiers à tisser. Au lieu de créer des notes de couleurs. Ce sont des cartons que mon père, mon grand-père et mon oncle ont travaillés en leur temps. Il y a quelque chose d'un peu mystérieux et secret. Avec un métier bien réglé, on peut fabriquer entre 20 et 25 m parjour. Là, c'est une commande pour un particulier, un décorateur hollandais.
– Les moquettes sont ensuite tondues et vérifiées à l'oeil nu. Il faut enlever ou remettre le moindre fil de laine qui sortirait du rang.
– On fait de la moquette haut de gamme. La plupart vont pour le show-business, des gens très connus, des artistes.
– En termes de prix, il y en a pour tous les goûts. On a une entrée de gamme, à 35 ou 40 euros le mètre carré. On peut atteindre des sphères plus conséquentes. Plus le dessin est complexe, plus il y a de couleurs, plus le prix est élevé.
– Des tapis comme des oeuvres d'art, destinés à amortir nos pas en toutes saisons. Eric nous l'assure, même des chaussures mouillées par la pluie ne sauront venir à bout de ses moquettes artisanales.
– Un tapis, c'est fait pour marcher dessus. Chez nous, les tapis, on marche dessus longtemps.
– Laurent Romejko : Il est 13h10. Dans l'Aveyron, nous avons découvert le plus grand chantier privé de France.