logo Le moteur de recherche de la télé

12/13 : Journal national


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 12h25 sur France 3

capture
– Les organisateurs souhaitent dénoncer les différences salariales, les violences contre les femmes, ou encore réclamer qu'elles soient mieux représentées en entreprise ou en politique...
– Des soutiens-gorge que l'on brûle, un geste fort qui n'est pas sans rappeler les manifestations féministes d'il y a 50 ans. C'était pourtant hier à minuit, des centaines de femmes se sont rassemblées à Lausanne, coup d'envoi de ce 14 juin, jour de grève et de mobilisation pour l'égalité hommes-femmes. entendre, d'avoir une place qui soit à peu près la même que celle de ces messieurs.
– L'égalité a été inscrite dans la Constitution mais l'égalité matérielle effective pour toutes les femmes n'est pas là.
capture
– Dans tout le pays associations, collectifs, syndicats se préparent à cette journée de grève. Les violences faites aux femmes et la non-reconnaissance du travail domestique se sont ajoutés aux revendications de différence de salaire.
– On a encore une inégalité salariale de 19%.
– Quand on regarde qui nous dirige, ce sont principalement des hommes, c'est une injustice fondamentale.
– 14juin, une date symbolique en Suisse. En 1991, le 14juin, 500.000 femmes étaient descendues dans les rues dans un pays qui comptait à l'époque 7 millions d'habitants. Une mobilisation qui n'était pas du goût de tout le monde...
– En plus de la grève des tâches ménagères, de nombreuses entreprises et administrations étaient restées à l'arrêt, les hommes obligés d'amener leurs enfants au travail. Certains collègues pas forcément à l'aise avec la situation. Aujourd'hui, de nombreuses entreprises et écoles resteront portes closes mais, signe d'une prise de conscience, la ville de Genève paiera le salaire des grévistes employées par la collectivité.
– Des milliers de clients estiment avoir été trompés par l'assureur de téléphones portables SFAM. Des contrats annoncés comme sans engagement ne l'étaient finalement pas, les mensualités explosaient si la résiliation n'était pas réalisée. Conséquence, SFAM va devoir payer une amende de 10 millions d'euros et rembourser ses clients trompés...
capture