logo Le moteur de recherche de la télé

Ailleurs en France


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 10h15 sur France 3

capture
– Nous mènerons l'enquête en Auvergne. Le moustique-tigre a envahi les jardins de nombreuses régions de France. Plus de la moitié du territoire est touchée. A Toulouse, un collectif d'habitants se bat activement pour limiter les nuisances. Je vous emmène d'abord en Charente-Maritime. Les agents de démoustication renforcent leur surveillance. Nous les avons suivis sur le terrain.
– Des riverains nous ont signalé une retenue d'eau derrière leur habitation. On fait des prélèvements pour vérifier la présence de larves.
– Il y a bien des larves, mais selon ces spécialistes, il ne s'agit pas de moustiques-tigres. A une petite centaine de mètres de là, la traque a débuté. Ce petit carré de polystyrène est un piège installé pour mettre en évidence la présence
capture
– Le moustique vient pondre sur les surfaces. Quand on passe une fois par mois, on fait un relevé pour suivre la détection et l'implantation du moustique.
– Et c'est officiel depuis cette année. Le moustique-tigre est implanté dans 2 communes à Nieul-sur-Mer, au nord de La Rochelle, et ici, dans le quartier de la Grève, à Saintes.
– Le moustique-tigre a été détecté l'an dernier à Saintes suite au signalement d'un particulier. On a retrouvé différents stades biologiques du moustique, des oeufs, des larves, sur une cinquantaine de maisons. Il est implanté durablement.
– Plus petit que ses congénères, il n'est pas porteur de maladies, mais il peut en transmettre certaines, comme la dengue, le Zika ou le chikungunya après avoir piqué une personne infectée.
– C'est le service de lutte contre les moustiques.
– Il faut ouvrir l'oeil, prévenir les riverains pour qu'ils évitent les eaux stagnantes. A l'évidence, ils ont bien senti que l'insecte indésirable avait pris ses quartiers.
capture