logo Le moteur de recherche de la télé

Boulevard de la Seine


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 8h45 sur France 3

– Il y avait de la provocation, et de l'adoration, de la vénération. Pour lui, les femmes, ce sont des déesses. Pas question qu'elles se compromettent à s'occuper d'argent, de politique, d'affaires. Il les prive d'une vie sociale au nom de son admiration et de son adoration. C'est évidemment totalement obsolète, le côté sois belle et laisse-toi aimer. Mais à l'époque, c'était quelque chose de positif pour lui.
– "Dire du mal des femmes, c'est vouloir en parler longuement et pour bien marquer l'importance qu'elles ont et la place considérable qu'elles tiennent dans notre existence".
– Exactement, c'est le début de "N'écoutez pas mesdames", c'est la profession de foi d'un homme qui adore les femmes.
– Qui va être jouée à la rentrée avec Michel Sardou.
– Au théâtre de la Michodière. Qui est un théâtre où Guitry avait ses vies.
– Je voulais juste dire: jouez-vous dans vos meubles? Car S.Guitry jouait dans ses meubles.
– Non seulement ses meubles mais ses tableaux. Il y avait parfois sur les scènes de théâtre de vrais chefs-d'oeuvre de grands maîtres.
– Il avait besoin de son environnement?
– Oui et il considérait que le meilleur décorateur, c'était lui. Il savait que le public venait voir des personnages mais aussi Sacha. Le public n'était jamais aussi gourmand que lorsqu'il savait qu'il avait sur scène S.Guitry avec son épouse et la prochaine. Il a joué comme ça avec ses maîtresses, ses femmes. Ça rajoutait une dimension grand-guignolesque, une dimension sulfureuse au spectacle. Le public parisien venait aussi un peu pour ça, voir la vie de Sacha dans les personnages de Sacha.
– Et puisqu'on parle aussi de meubles, d'objets, je renvoie à la lecture de votre livre passionnant "Le monde selon Sacha Guitry" qui permet de comprendre le rapport au monde qu'il avait à travers ces objets qui le racontent.
– Notamment sa montre qu'on lui offre à New York quand il en part après une tournée triomphale. On lui offre une montre en disant que c'est une montre qui peut aller sous l'eau. Comme il monte sur un bateau, il dit: "C'est un peu inquiétant".