logo Le moteur de recherche de la télé

Boulevard de la Seine


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 8h45 sur France 3

– Notamment dans une pièce qui s'appelle "Le renard et la grenouille", une jeune cocotte, Rosy, qui est la maîtresse d'un homme d'affaires et qui essaye de le gruger mais l'homme d'affaires ne se laisse pas faire. Il a beau vendre des betteraves, il est assez malin et se venge de cette femme. Il finit par lui dire: "Les hommes qui se payent le corps des femmes n'aiment pas que les femmes se payent leur tête".
– Et c'est à retrouver par exemple dans cette pièce, "Môa, Sacha", au théâtre de Poche jusqu'au 10juillet à Paris. Vous refaites le procès d'août 44 du personnage S.Guitry et vous exhumez un certain nombre de ses mots. Vous êtes à la fois Christophe, narrateur, et S.Guitry.
– Exactement. Même si on en sort à plusieurs reprises. Guitry mettait sa vie sur scène et il était à la ville comme il était sur les planches. Ce mélange est très "guitrien". Je voulais aussi en profiter pourjouer des extraits de plusieurs pièces de Sacha, il y en a 19 différentes dans mon spectacle qui ne fait
– 124 reconnues. 150 mais il en a renié certaines, fondu d'autres. C'est une oeuvre prolifique. Certaines pièces sont oubliées car ce sont des pièces sombres. On l'oublie mais il y a un Guitry tragique, qui veut montrer que l'amour peut mener au suicide, à la mort, au sacrifice. On ne le joue jamais car on a envie du mari, de la femme et de l'amant. On arrive à sortir des extraits de ces pièces-là pour qu'elles se fassent entendre tout doucement. Mais c'est vrai que les mots d'esprit sont toujours très violents et spectaculaires. Quand il dit: "Il faut mentir aux femmes, on a l'impression qu'on se rembourse" ou "Si la femme était bonne, Dieu en aurait une". Evidemment ça fait florès. Ça lui a collé l'image d'un misogyne.
– "Un homme qui vous prend votre femme, il n'est de pire vengeance que de la lui laisser".
– "Il faut toujours épouser de très jolies femmes si l'on veut que l'on nous en débarrasse".
– Mais pas misogyne. Enfin, on en reparlera. C'est beaucoup plus complexe.
– Sa relation à la femme Elle est archaïque, il ne pourrait plus aujourd'hui dire ce qu'il disait mais il est beaucoup plus subtil.