logo Le moteur de recherche de la télé

Depuis Lyon - Chamarel : le pari des jeunes retraités

On a la solution


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 8h10 sur France 3

– Alors, Valérie, vous ne faites pas partie de l'immeuble car vous êtes bien trop jeune mais vous êtes là depuis le début du projet. Pour qu'on explique, c'est quoi, exactement, Habicoop?
– A l'époque, c'était une association qui promouvait les coopératives d'habitants. Ça n'existait pas encore juridiquement. C'était plus un mode de vie écologique, basé sur la solidarité et avec des valeurs fortes comme la non-spéculation, la démocratie et la propriété collective.
– D'accord, l'association accompagne notre bande de copains et vous êtes là à chaque étape.
– J'ai travaillé avec eux sur les différents types de contrats mais à chaque fois, ce sont eux qui ont défini, décidé, choisi les partenaires, les cabinets d'architectes.
– Clément, je précise, vous êtes l'architecte qui a conçu cet immeuble. Qu'est-ce que vous avez fait exactement dans cet immeuble qui est différent d'autres projets plus lambda?
– Le programme lui-même était spécifique avec des parties communes assez importantes. Donc des appartements assez modestes. Et un entre-deux avec les coursives qui desservent les appartements, un escalier central éclairé de manière naturelle, ce n'est pas très classique. Le rez-de-chaussée est complètement dédié au groupe dans son ensemble.
– Du coup, quand ils sont venus vous voir, vous vous êtes dit quoi? Ils vous ont demandé un crédit, pendant combien de temps?
– On a fait un crédit en 2 parties, un prêt sur 40 ans pour la construction et sur 50 ans pour le foncier. C'est rare pour des particuliers, c'est sûr. Mais ce sont des financements classiques pour le logement social.
– C'est un projet ambitieux pour une banque?
– Oui car ce sont des projets d'avenir. Il faut faire évoluer les mentalités pour que les banques s'habituent à accompagner ce type de projet.
– Quel est l'intérêt pour les collectivités de suivre U" Projet pareil?
– Les collectivités cherchent à trouver des réponses pour les personnes âgées. Typiquement, un projet comme celui-ci est une réponse pertinente. D'autant plus que ça permet d'avoir une mixité en termes de revenus au sein de la coopérative.