logo Le moteur de recherche de la télé

Depuis Lyon - Chamarel : le pari des jeunes retraités

On a la solution


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 8h10 sur France 3

– Elles se sont dit qu'elles n'allaient pas faire la même chose avec leurs gosses. Elles ont essayé d'anticiper. Pendant 6 mois, comme c'était un truc complètement dingue, barge, on en a discuté avec chacun de nos copains. On s'est aperçus qu'on n'était pas les seuls à se poser cette question. On a commencé à se réunir.
– Ce qui était extraordinaire, c'est qu'on avait fait un tour de table et tout le monde a dit: "on ne veut pas faire chier nos enfants".
– Et les choses prennent forme quand ils rencontrent Habicoop, en 2010, une association devenue une fédération aujourd'hui qui promeut et accompagne l'habitat groupé. C'est alors pour eux le vrai point de départ. Au bout de 6 ans d'échanges, de discussions, de choix pour valider les architectes, les matériaux et le type de construction, les travaux démarrent fin 2015. Pourquoi Vaulx-en-Velin?
– Le noyau de départ habitait à Vaulx-en-Velin. Et c'est la seule ville de l'est lyonnais qui a dit oui. C'est quand même à cette municipalité que l'on doit d'avoir trouvé le terrain.
– Avez-vous des photos?
– Pour moi, les meilleures, c'est quand les bottes de paille arrivent. L'ossature du bâtiment est en béton. On nous a surtout dit: "attention, ne dites pas que c'est en paille car dès que vous allez avoir l'assurance des banques, ils vont vous sortir "Les 3 petits cochons".
– En effet, les assurances et les banques sont frileuses face aux matériaux alternatifs comme la paille. C'est quand même fou, il faut tout comprendre. C'est vous qui avez pris toutes les décisions.
– On était 2 au bâtiment, au début. Très rapidement, ça devenait évident qu'il fallait une isolation paille. C'est l'isolant le plus vieux qui existe. Ça a 150 ans.
– On va continuer à discuter ensemble mais tout de suite, j'imagine que lorsque vous êtes arrivés ici, vous avez déménagé. C'est toujours un moment de stress. Et c'est très stressant quand on a 70, 80 ans. Il y a une association, à Nantes, qui aide les seniors à déménager leurs cartons et à passer le cap. On regarde.
– Vous en avez, des pulls pour l'hiver.