logo Le moteur de recherche de la télé

Depuis Lyon - Chamarel : le pari des jeunes retraités

On a la solution


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 8h10 sur France 3

– J'en ai acheté. Il y a un moment, j'avais la folie des pull-overs.
– Mais tout de suite, j'ai rendez-vous avec Patrick qui me fait visiter son immeuble Au coeur de Vaulx-en-Velin, une banlieue lyonnaise difficile, se niche une petite oasis, Chamarel. Un immeuble imaginé et habité par une bande de retraités un peu rebelles. Alors, il paraît que vous êtes propriétaire de cet immeuble, c'est bien ça? Je voulais me faire construire une villa mais je me suis dit non...
– Vous êtes propriétaire mais pas seul.
– Propriétaire collectivement, avec 18 autres habitants.
– Ça s'appelle comment? Ce type d'habitat?
– Ça s'appelle une coopérative d'habitants.
– Comment ça marche?
– On est à la fois propriétaire et locataire. Propriétaire car on possède des parts sociales de la société qui a fait construire l'immeuble.
– Je comprends mieux.
– Et on est locataires car on paye une redevance mensuelle qui va permettre à la société de rembourser les emprunts.
– Le montant moyen de la redevance, 600 euros. Mais avant, il faut s'acquitter d'un ticket d'entrée s'élevant à 30 000 euros. Puis, au départ ou au décès du résident, cette somme sera restituée à la personne ou aux héritiers. C'est un immeuble réservé aux seniors?
– Nous, on préfère vieux. On parle bien des jeunes, pourquoi pas des vieux?
– Et ce concept est nouveau? Un immeuble réservé aux seniors.
– La 1re en France, pour seniors, c'est nous.
– Et pourquoi un immeuble réservé aux vieux?
– Et pourquoi pas?
– On est bien d'accord. Mais bon. Vous avez choisi.
– On est pour le maintien à domicile, on trouve que c'est très bien. On a voulu se choisir notre domicile et l'adapter. Au début de l'histoire, on était confrontés aux problèmes de nos propres parents qui n'avaient absolument rien anticipé alors qu'ils pouvaient éventuellement habiter au 5e étage, sans ascenseur. Ils voulaient quand même rester chez eux. C'est ce qui nous a fait démarrer. On ne veut pas emmerder nos gosses.
– J'ai envie de visiter l'immeuble. Vous m'emmenez?
– On peut y aller.
– Je découvre avec Patrick l'intérieur de l'immeuble qui s'élève sur 4 étages.