logo Le moteur de recherche de la télé

Douleur fantôme

Double je


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 22h05 sur France 2

– Ça ne va pas recommencer. Essayez d'y croire.
– C'était notre dernière séance. C'est ça la phrase magique, non ? Eh bien voilà. Au revoir. Dis-moi que tout va bien se passer.
– Tout va bien se passer.
– Déa. Ça va pas du tout.
– Quoi ?
– Anton Tarkov, on a un bon dossier sur lui.
– Ca, oui. Les Stups aussi, les Mineurs, la BRB... A priori, c'est un bon client.
– Quand je dis "on", c'est...
– Les services secrets ?
– Je l'aurais dit moins fort.
– Et quoi ?
– Je peux pas tout dire. C'est une collègue qui gère cette source. Et ça bouge grave.
– Quelle collègue ? Quelle source ?
– Je ne peux rien te dire, tu le sais, mais ça va aller. Ton père est sous protocole de protection. Tu peux être tranquille.
– Pardon ?
– Il est en sécurité. J'ai son portable, je te le laisse. Tu ne peux plus le joindre.
– Tu l'as enfermé dans une cave secrète, sous protocole, mais c'est bon, il risque rien. Matthieu, parle-moi.
– J'en saurai plus demain matin.
– Tu vas à la DGSI demain ?
– Elle est en infiltration ici, dans l'entourage d'Anton Tarkov. C'est sa source principale. Je dois y aller. J'ai parlé à Frémont, mais dans les grandes lignes. Il faut rester discret. Et ne t'inquiète pas,
– Tu veux pas rester prendre un verre ? Même juste de l'eau ?
– Tu ne peux pas dormir là tout le temps. C'est flippant, cet endroit.
– J'avais pas envie de rentrer. T'as déposé ton fils à l'heure ou bof?
– Bot
– J'ai envie de passer du temps avec lui mais bon, il va bien. Ton père, en revanche, c'est plus difficile, hein ? Je vois bien du post-traumatique. Tu veux pas l'envoyer vers quelqu'un qui le...
– Oui.
– Un psy ?
– J'en connais un qui a justement un créneau de libre. 0K. Merci, docteur, j'y penserai.
– Ton père, c'est quand même Bambi au pays des spaghettis "vongole".
– Oui. Il a des amis secrets, aussi, et du veuvage imaginaire.
– T'es hyper injuste et verrouillée. On peut te poser zéro question, il faut te prendre comme t'es. Sois un peu cool avec la pudeur des autres.
– Je suis hyper cool ! On m'a dessaisie de l'affaire, j'ai même pas moufeté.
– Ah oui? Alors que ça concerne ton père ?