logo Le moteur de recherche de la télé

Douleur fantôme

Double je


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 22h05 sur France 2

– d'un petit coin de vie à moi. Rien qu'à moi. Tu vois ? Un coin de vie où j'étais un sympathique veuf de longue date, et pas le pauvre bonhomme qu'on voulait tellement quitter qu'on a aussi abandonné son enfant. Je sais que tu détestes qu'on parle de ça, mais quand ta mère est partie, tout s'est effondré pour moi aussi. Elle était l'amour de ma vie. Ta maman, c'était ma femme. Et ça, parfois, tout le monde l'oublie.
– Tu sais, ce qui me ferait très plaisir, c'est que demain matin, avec Théo, on se retrouve pour un petit déjeuner en famille.
– Oui. Comme si... Comme d'habitude.
– C'est l'essentiel entre nous, on le sait. Pour tout le reste, je te pardonne. On fait comme on peut. Mais toi, toi, tu restes mon héros.
– Ma fille...
– Rappelle ton psy, il sera fier de toi.
– Matthieu, tu peux contresigner le rapport d'autopsie ? Comme c'est toi le référent. Merci. tout à l'heure ?
– En fait, non. On ne va pas se retrouver tout à l'heure.
– Ah ? Bon, d'accord.
– On va... "Rompre", c'est surdimensionné, vu l'histoire, mais c'est l'idée.
– Jeanne, arrête. Je sais que je...
– Je ne te parle pas de toi. Je ne fais pas de drame, mais je ne serai pas le plan B d'un mec qui sait même pas
– Quoi ?
– Bon, oublie. Disons que... je t'aime bien, vraiment, mais je m'aime encore plus.
– Anton est toujours en cavale. Je l'ai pas dit à mon père et...
– Il fautjuste que je te parle.
– Pardon ?
– On est épuisés, là, émotionnellement. On est à bout. Ça fait 48 h qu'on n'a pas dormi. Dès qu'on ferme les yeux, qui veut se venger à tout prix. Alors on les garde ouverts. Mais ça va pas trop.
– Ce seraitjuste possible de... Pas parler ?
– We're talking away, I don't know what l'm to say, l'Il say anyway. today's another day to find you. Shying aWaY. l'Il be coming for you love, OK ? Take me on. l'Il be gone in a day or two. Needless to say of odds and ends, but l'Il be stumbling away, slowly learning that life is 0K. Say after me it's no better te be safe than sorry. take me on, Téléphone et sirène de police. *-Comment ça va ? *Ton père m'a convié au petit déj'.