logo Le moteur de recherche de la télé

Douleur fantôme

Double je


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 22h05 sur France 2

– Si vous voulez le torturer, sans abuser, hein, ça tombe très bien parce qu'il est justement là.
– Anton. Tarkov.
– Là, devant le commissariat. C'est dingue, non ? J'ai pensé que c'était limite, quand même, de venir s'installer tranquille. Non ?
– Déa, n'y pense même pas.
– Suis ton idée de jouer sur le lien fraternel. On tente le coup de bluff.
– Il fautjuste un coup d'avance.
– Plaît-il ?
– Là, elle est dans son truc et...
– Une info qu'on a et pas lui. Ça va marcher.
– Il faut me faire confiance.
– Tu me demandes un truc ?
– Elle essaie.
– Ou je rêve ?
– Elle aura essayé.
– Rien à dire, ça a du panache. Vous savez où vous êtes ?
– Ah, on se vouvoyait ? Je m'en rappelle plus. On peut plus se parler, toi et moi ?
– Qu'est-ce que tu veux ?
– Grénoise, elle en est où, l'enquête ? Ça avance ?
– Envoyer un môme en taule, c'est jamais agréable.
– Ton Papa: il t'a pas parlé des circonstances atténuantes du môme ?
– Dégage de là.
– La famille, c'est sacré, je comprends que tu flippes. On peut s'arranger.
– Ah oui? Tu proposes quoi? Un échange comme dans les films ? Témoin contre coupable ?
– Je vais rarement au ciné.
– Tu sais pas où est mon père.
– On parie ?
– Par contre, Lukas, il va prendre le maximum. C'est fini, le juge pour mineurs. Il sortira de taule avec la moitié de sa vie derrière lui.
– Il ira jamais en taule, sois-en sûre.
– On sait où il est. Ça a pas été dur de le découvrir. Il a parlé de sa planque aux Grénoise et pas à toi. Il avait envie de changer, d'évoluer. La famille, c'est aussi celle qu'on se crée, celle qui nous soutient.
– Il les connaissait depuis 6 mois, il en avait rien à branler !
– Tu lui as raconté quoi pour qu'il en vienne à tuer ? Et comment tu comptes porter cette responsabilité ?
– Je vais devoir y aller. Je regrette toujours quand je m'énerve pour rien.
– Maintenant il suffit d'attendre. Pas longtemps, à mon avis.
– Oui, ça va.
– Tout le monde, au boulot ! Allez ! Oui, j'ai compris. Pas de souci. Oui, je suis d'accord. T'as un rendez-vous.
– Bingo.
– Amener Anton à culpabiliser, c'était bien vu.
– Il a appelé Lukas ?
– Ils ont rendez-vous à 18h là où la dope transite : 29 allée des Mantras.