logo Le moteur de recherche de la télé

N'oubliez pas les paroles


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 18h40 sur France 2

– Je vais bloquer.
– Sans initiales, donc ? Et même avec les initiales, vous ne savez pas si vous tentez 2 000 euros ?
– Je vais essayer.
– Allez, Magali !
– "Si j'avais vu les brûlures"...
– Alors je vais demander à Cruella la phrase d'avant.
– "Si j'avais su les torrents dévaler sur ma terre..." Les derniers mots, c'est la chair. la chair". J'aurais dit "me" pour le M.
– "Si j'avais vu les brûlures me... la chair." me ravager la chair... Comme ça, je dirais "ravager".
– Si j'avais vu... Je suis sûre des trois mots, mais celui du milieu...
– C'est cohérent, après...
– C'est un verbe en R.
– Et un infinitif, c'est sûr. mais pas forcément celui-là. Avez-vous un autre verbe en tête ?
– Je vais bloquer ces paroles.
– Eh bien, tout va bien ! Parfait ! Voulez-vous continuer ?
– J'arrête ! 43 000 euros ! Elle reste maestro ! Ciao, ciao, ciao ! france.tv access "Ghostbusters" Ray Parker Jr.
– GO DUSTER
– Dacia Duster est à partir de 5 euros/jour, soit 150 euros/mois.
– Bonsoir ! Ravi de vous retrouver, fidèles à "N'oubliez pas les..." ?
– Elle n'est ni corsaire ni pirate, tout est clair et honnête, elle a 43 000 euros en 4 victoires, Christelle !
– Bonsoir.
– Christelle, professeur. J'ai pas le nom du bahut, tiens.
– Thibaut de Champagne. C'est qui, ce monsieur ?
– Il était comte de Champagne et il a fait des croisades.
– Ah oui, j'aime bien.
– C'est sympa, cette époque.
– C'est bien de ne pas oublier que les Croisés, au nom d'une religion, allaient tuer, envahir certains pays. Toutes les religions, dans leurs extrêmes, sont toujours dangereuses, quelles que soient ces religions. Ici, c'est très oecuménique et laïc. Vous avez 43 000 euros. Donc professeur au lycée Thibaut de Champagne. Un jour, vous avez réalisé l'amour que vous portaient vos élèves. Comment?
– Oui. En fait, je me suis foulé la cheville en montant les marches.
– Au bahut.
– Du coup, j'ai été tant bien que maljusqu'à ma salle, j'ai cru que je n'y arriverais pas. Ça m'a fait très mal. Quand je suis arrivée devant mes élèves, j'ai cru qu'ils allaient se moquer de moi et pas du tout. J'ai une élève qui était en fin d'entorse. Elle m'a proposé sa béquille. Un autre a proposé d'aller chercher de la glace.
– Ils sont trop mignons.
– Trop chou.
– Oui, ils étaient géniaux.
– Mais pardon, si je peux me permettre, vous récoltez ce que vous dégagez.
– J'espère.
– Si des élèves ressentent de l'agressivité de la part d'un professeur, ils ne seraient pas sympathiques s'il avait besoin d'aide. Donc vos élèves sont gentils mais vous aussi. Christelle a 43 000 euros, 4 victoires, et face à elle, Tiffany