logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 17h10 sur France 2

– On montre aux élèves de façon concrète comment fonctionne l'industrie, comment le processus de la fabrication du chocolat se passe. Pour expliquer cela, on leur fait découvrir de façon précise les ingrédients nécessaires C'est intéressant. La famille Menier, c'est une grande famille d'industriels français. A l'origine, c'étaient même des pharmaciens. Ils vendaient des produits pharmaceutiques à base de chocolat. Le chocolat avait des vertus thérapeutiques. On considérait ça au début du XIXe.
– Sophie Davant : Vous pouvez parler au présent. Le chocolat a toujours des vertus thérapeutiques!
– Helen Hessel : C'est vrai.
– Sophie Davant : C'est plein de magnésium.
– Michel: Ça donne le sourire.
– Helen Hessel : A partir de 1856, la famille invente la tablette de chocolat. Ça va être une véritable réussite industrielle. Ils créent une usine à Noisiel, dans le Val-de-Marne, en région parisienne, avec plein d'infrastructures autour. Il y aura une école, des restaurants, une maison de retraite... C'est pour que les ouvriers se sentent bien.
– Sophie Davant : Nous voyons différentes fèves qui correspondent à différentes variétés, j'imagine.
– Helen Hessel : Voilà. Le processus de torréfaction, le produit fini, les coques de cacao, le sucre de canne, le sucre de betterave...
– Michel: Là, il y a de la vanille, et là, du beurre de cacao... Il a 120 ans, le beurre de cacao. Fatalement...
– Helen Hessel : Il s'est un peu évaporé.
– Sophie Davant : Vous l'avez trouvé où?
– Michel: Je l'ai chiné à Châteauroux, je crois.
– Sophie Davant : Pourquoi le vendez-vous?
– Michel: C'est en acajou. C'est rare.
– Helen Hessel : Vous avez raison.
– Michel: Pourquoi je le vends? C'était pour venir vous voir!
– Sophie Davant : Ca, c'est gentil.
– Michel: Je vous ferai une petite bise avant de partir!
– Sophie Davant : Vous avez une idée de la somme que vous en attendez?
– Michel: 200 ou 300 euros.
– Sophie Davant : Monsieur a de l'humour!
– Michel: Non, 150 euros... Je ne sais pas!
– Helen Hessel : Ça date des années 1900.
– Michel: Ils faisaient aussi beaucoup d'objets publicitaires.
– Helen Hessel : Exactement, notamment avec l'image très célèbre de la fillette qui est en train d'écrire "Chocolat Menier" sur un mur.