logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 17h10 sur France 2

– J.Duvillard: Il y a un sacré travail de polissage.
– Sophie Davant : Nicolle, bonjour. Ça va?
– Nicolle: Ça va. Je viens d'Eure-et-Loir.
– Sophie Davant : Vous êtes toute bronzée.
– Nicolle: C'est le jardin.
– Sophie Davant : Vous jardinez?
– Nicolle: Oui.
– Sophie Davant : Vous êtes à la retraite? Que faisiez-vous?
– Nicolle: Dans le service bancaire.
– Sophie Davant : C'est plus marrant de faire son jardin. Vous aimez faire les brocantes?
– Nicolle: Ça nous arrive souvent.
– Sophie Davant : Vous avez trouvé l'objet en brocante?
– Nicolle: Il y a une trentaine d'années.
– Sophie Davant : C'est quelque chose pour presser, mais quoi? Vous m'avez l'air bien rieuse.
– J.Duvillard: Alors?
– Sophie Davant : J'ai une idée précise carj'ai une fiche sous les yeux. C'est une presse à boules, mais quel genre de boules? Je n'en sais rien...
– J.Duvillard: Des boules qui font coin-coin. C'est une presse à canard.
– Sophie Davant : Ils sont bêtes! C'est pour broyer les carcasses?
– J.Duvillard: Oui.
– Sophie Davant : Pour faire du jus, ce qu'on trouvait par exemple à la Tour d'Argent, pour faire la fameuse sauce au sang. Vous avez trouvé ça sur une brocante?
– J.Duvillard: J'imagine que c'était dans l'état?
– Nicolle: Non. Je l'avais peinte en noir.
– Sophie Davant : C'est presque trop...
– J.Duvillard: C'est parfait. Il y a un très beau travail de polissage de la structure en fonte. On met la carcasse du canard ou du caneton et on presse. Il en sort la moëlle et le sang, le suc de la cuisson. Délayé avec la sauce de cuisson, ça apporte un fumet très particulier. On fait aussi des presses pour les crustacés, les langoustes et les homards.
– Sophie Davant : Pour la sauce à l'armoricaine.
– J.Duvillard: Une bisque...
– Sophie Davant : "Bisque bisque rage..."
– J.Duvillard: Exactement. C'est un bel objet. On retrouve la partie esthétique que l'on peut donner à un objet qui n'a qu'une fonction pratiquement culinaire secondaire. C'est à la fin de la cuisson. On a mis en scène le pressage de carcasses car le délayage du sang se fait à table, devant le client. Aujourd'hui, on peut sortir un filet de poisson cuit au four devant vous. C'est très esthétique.