logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue, tout le monde a quelque chose à vendre


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 16h15 sur France 2

capture
– Dans la joie et la bonne humeur. Les 160 euros, je vais pouvoir les mettre dans une cagnotte pour mon prochain voyage.
– Dans quelques minutes, nous assisterons à une vente déchaînée pour ce service en porcelaine. Auparavant, découvrons ensemble l'objet que souhaite proposer Christian, retraité de l'automobile.
– Christian: Je suis venu vendre un moule à hostie, qui est un objet assez rare. C'était principalement lors des mariages. Les familles faisaient faire cet objet par le forgeron. Ça servait à faire des hosties pour la cérémonie.
– Sophie Davant : Christian, bonjour. Vous venez de loin?
– Christian: Nogent-le-Rotrou.
– Sophie Davant : Ah, quand même?
– Christian: C'est entre Chartres et Le Mans.
– Sophie Davant : Quelles sont vos occupations dans la vie?
– Christian: Beaucoup de bricolage. J'aime bien aller aux brocantes, aux vide-greniers, depuis que je suis à la retraite.
capture
– Sophie Davant : Vous êtes collectionneur?
– Christian: Oui et non.
– Sophie Davant : C'est oui ou non.
– Christian: J'ai quelques collections.
– Sophie Davant : Quel genre?
– Christian: Quelques armes, quelques faïences, mais pas de grandes collections, comme certains, qui ont des bâtiments complets.
– Sophie Davant : Quand même, vous avez une âme de collectionneur.
– Christian: Beaucoup les montres
– Sophie Davant : Vous voyez. En général, ceux qui ont une collection en ont plusieurs.
– Helen Hessel : C'est vrai.
– Sophie Davant : Vous venez nous voir avec un drôle d'objet. Vous pouvez ouvrir? C'est destiné à aller dans le feu, on l'imagine.
– Helen Hessel : Exactement. Il y a un décor gravé des 2 côtés.
– Sophie Davant : Il se reproduit sur ce qu'on met à l'intérieur.
– Helen Hessel : C'est le principe du moule à gaufres. C'est le même principe avec cette tenaille en fer forgé. C'est un moule à gaufres un peu particulier. Ce ne sont pas des gaufres, mais des hosties qu'on fabriquait avec.
– Sophie Davant : Elles sont énormes.
– Helen Hessel : Au XVIIIe siècle, on faisait des hosties importantes.
– Sophie Davant : Que l'on partageait, comme le Christ?
– Helen Hessel : On les cassait, évidemment. Nous avons la date de fabrication. à l'époque Napoléon.
capture