logo Le moteur de recherche de la télé

Je t'aime, etc.


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 15h10 sur France 2

capture
– Il prend aussi le visage de la mère exclusive, de la soeur dépressive ou même du collègue qui manque de confiance en lui. La dépendance induit des comportements extrêmes. Parfois, le dépendant s'efface.
– Tu peux arrêter de me dire oui à tout?
– Comme dirait C.Maé...
– Il faut pas qu'on s'attache et qu'on s'emprisonne...
– Il est où, le bonheur?
capture
– Pas dans la dépendance affective, en tout cas! serait prisonnière du syndrome de Tarzan, qui nous pousse à nous agripper de liane en liane, de relation en relation, avec le risque de tomber ou de devenir fou. Ce serait une addiction comme une autre. Le dépendant est un toxicomane affectif qui n'est jamais en sécurité. Que faire pour s'en sortir? Vivre seul dans une dépendance ou dans la jungle comme Tarzan? Mieux vaudrait voir un thérapeute. Reste que le dépendant peut devenir dépendant de son thérapeute. La dépendance affective, comment s'en libérer?
– D.Burki: On n'ose pas se le dire. On est là pour mettre des mots sur tous les maux. Ça vous est arrivé d'avoir des patients dépendants à vous?
– Claudia Weill : Ça arrive très souvent. Pas à moi, mais des patients sont dépendants affectifs...
– Alexandra Hubin : En tant que professionnel, on doit mettre le cadre pour éviter un transfert trop grand.
– D.Burki: C'est le côté pro, mais ça vous est déjà arrivé?
– Alexandra Hubin : Oui.
– Janane Boudili : La personne vient te voir combien de fois par semaine?
– Claudia Weill : Dans l'addiction, les patients addicts ont tendance à passer d'une addiction à une autre addiction. Le psy devient une addiction.
– D.Burki: La dépendance affective est-elle une addiction? On va continuer à parler de ce sujet. Accueillons P.Chapaux-Morelli, psychologue et chargée d'enseignement à l'université Paris VIII. Bienvenue. Vous êtes président de l'association d'aide aux victimes de violences conjugales. Vous avez publié "La Manipulation affective dans le couple". On a du mal à définir ce qu'est Quand j'entends que 2 % seulement des personnes seraient dépendantes affectives, ce chiffre est erroné.
– P.Chapaux-Morelli: Probablement. A des degrés différents, on peut tomber assez facilement Mais la dépendance affective pathologique, qui gâche la vie au dépendant affectif et au partenaire, c'est plus rare.
capture