logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Nous, on s'est mariés en 4 jours. On a fait un mariage plutôt sympathique, d'après les convives. Il fallait aller vite. C'est nous, ça.
– Félix Bollaert : Vous l'avez demandée en mariage le lundi et vous vous êtes mariés le dimanche?
– Sandrine: Il m'a demandée en mariage un jeudi. Le vendredi et le samedi, ne pouvant rien faire, ce n'était pas possible. Le lundi et le mardi, c'était 2 jours de fête et il nous restait mercredi, jeudi ou le vendredi qui suivait. On s'est mariés le dimanche qui suivait.
– Félix Bollaert : Vous avez fait une demande officielle? Vous avez dit: "Si tu m'épouses, c'est dans 4 jours"? "Si tu veux m'épouser, voilà mes conditions." Non, non. Ce n'est pas comme ça que ça se passe. On était ensemble. Elle voulait que je l'épouse. Ce n'était pas quelque chose qui faisait partie de mes projets immédiats. Les choses se sont précipitées. J'ai vérifié qu'elle voulait toujours m'épouser. J'en ai fait part à son père à table. Il était très ému. Ça s'est fait comme ça.
capture
– Félix Bollaert : C'est chouette. Vous avez pu réunir tous les gens que vous aimiez, malgré le délai?
– D.Lévi: J'ai de la famille un peu éparpillée aux Antilles, au Moyen-Orient, aux Etats-Unis. Tout le monde est venu. Derrière ça, il y avait aussi le sentiment d'être là pour me soutenir dans l'épreuve. Mes proches le savaient.
– Félix Bollaert : C'était symbolique
– D.Lévi: Il y avait une émotion palpable au moment de la cérémonie religieuse.
– Félix Bollaert : Qu'est-ce que ça vous inspire, Christèle?
– Céleste Albaret : Il y a une notion du fait de la maladie, mais pas que. Ça permet de regarder l'essentiel de la vie, les sentiments du coeur On regarde le coeur avec lucidité, on enlève tous les apparats autour. La passion est une phase, une étape dans le couple. Mais pour qu'un couple puisse être dans une notion d'attachement, sur la durée... La passion a été un moment où on s'accroche ensemble et où on donne du sens. Mais la période de l'amour profond,
– Félix Bollaert : N'ayons pas peur de la fin de la passion.
– Céleste Albaret : C'est quelque chose d'autre, où on apprend à aimer les défauts de l'autre.
capture