logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 13h55 sur France 2

– Félix Bollaert : Vous avez peur pour lui.
– Gérard Dahan : C'est pour ça que je ne vous connaissais pas.
– Félix Bollaert : Eliane est la femme de l'ombre.
– Eliane: Et mes enfants sont également très angoissés de voir leur père.
– Félix Bollaert : Ils ont peur de le voir en danger. Claude, vous regardez Babette à la télévision tous les soirs?
– Claude: Tous les soirs, tous les jours.
– Félix Bollaert : Vous vous êtes rencontrés comment?
– Claude: Je vais lui laisser...
– B.de Rozières: On s'est rencontrés par hasard. Un jour, mon attaché de presse me dit de venir pour un discours pour le 1erjanvier. J'ai répondu que je ne voulais pas. Il m'a raconté qu'il ne voulait pas y aller non plus. J'y suis allée. Mon attaché de presse m'a tellement poussée... Je lui ai dit: "J'écoute le discours, et après, je m'en vais." Il me dit qu'il y a un buffet. Je lui ai dit que je n'en avais rien à faire. Après le discours, je suis partie. D'un coup, je vois un ami qui travaillait à la télé. Il me demande ce que je fais là. Et il y avait ce monsieur, que je ne connaissais pas, derrière lui. Vous avez vu sa voix... Il dit: "Tu ne me présentes pas?" J'entends cette voix, je vois que c'est lui. J'avoue que j'ai vu ses yeux... J'ai senti qu'il me gênait.
– Félix Bollaert : Il vous déshabillait du regard.
– B.de Rozières: Sa voix, ses yeux m'ont beaucoup gênée. Si j'étais blanche, je serais devenue rouge. Et sa bouche! Qu'est-ce que c'est que ce bonhomme!
– Félix Bollaert : C'était le coup de foudre?
– Claude: Oui. Babette était assise. Je ne savais pas qui c'était. Elle était déjà un peu connue. Tout de suite, on s'est avancés. "Tu ne me présentes pas?" Je me suis assis à côté.
– Félix Bollaert : Avec cette voix, j'aurais craqué.
– B.de Rozières: Et il me tient la main!
– Claude: Je suis un rapide.
– B.de Rozières: Je lui ai dit: "Vous permettez!" Je pousse sa main. Et il continue à me tenir la main!
– Claude: Mais elle s'est laissé faire. Je l'ai eue à l'écrit.
– Félix Bollaert : Pourquoi? Vous l'avez draguée en lui envoyant des lettres?
– B.de Rozières: Mon attaché de presse lui a donné un numéro, mais on avait un code.