logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 13h55 sur France 2

capture
– Quand vous vous êtes connus, Pierre n'était pas encore une personnalité publique. Vous, c'était déjà le cas. Quand on se rencontre et qu'on est déjà au courant, on achète l'histoire en entier. On ne peut pas se dire que ce ne sera pas possible. Là, il y a un pas à faire. C'est peut-être ce qui a permis d'éviter de prendre la grosse tête, c'est que vous vous êtes connus avant. C'est extrêmement important de pouvoir continuer une vie où on fait la distinction et la personnalité publique. En tant que femme ou époux, on arrive à faire la part des choses, mais pour les enfants, on ne peut pas, car ce n'est pas possible. Vous n'êtes pas Vous êtes leur parent. On a l'impression qu'on leur vole leur intimité. C'est très violent pour eux. On ne peut pas leur demander cet effort.
– Eliane: Les enfants étaient petits quand Pierre a commencé. Ils avaient 12, 6 et 4. La 1re fois qu'ils ont vu Pierre, le 2e...
– Pierre Douglas : Il est allé derrière la télé pour voir par où j'étais rentré.
– Claire: Trop mignon!
– Pierre Douglas : "Comment il a fait?"
capture
– Eliane: Le plus petit, je lui demandais qui c'était. Il répondait "Pierre Douglas". Ils n'ont jamais répondu "papa".
– Céleste Albaret : C'est très bien.
– Eliane: C'est formidable de savoir qu'eux faisaient la distinction. A l'extérieur, c'était une personne qu'ils connaissaient, ça n'avait rien à voir avec leur papa.
– Félix Bollaert : Vous êtes au théâtre, actuellement.
– Pierre Douglas : Oui. "Ça reste entre nous", mais il faut en parler quand même. C'est une très bonne pièce de théâtre, au Théâtre du Gymnase. J'ai un one-man-show, où je raconte toute ma carrière, ma vie. C'est en province etj'espère à Paris bientôt.
– Félix Bollaert : On a de la chance de vous avoir cet après-midi.
– Pierre Douglas : Je continue à être sur scène.
– Félix Bollaert : Vous allez le voir sur scène, Eliane?
– Eliane: Je n'aime pas du tout.
– Pierre Douglas : Elle pense que j'aurai un trou de mémoire quand elle sera là.
capture