logo Le moteur de recherche de la télé

Ça commence aujourd'hui


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 13h55 sur France 2

– Gérard Dahan : On a fait une belle fête.
– Félix Bollaert : C'est quoi, le secret de votre couple? J'ai l'impression que vous rigolez.
– Gérard Dahan : Beaucoup. On rit beaucoup. On a surtout la joie d'avoir une enfant qui est très éveillée, très curieuse.
– Félix Bollaert : Elle a quel âge?
– Gérard Dahan : 4 ans et demi. Elle a une répartie hallucinante. Tous les jours, je note ses phrases. Hier, lorsqu'on lui a demandé de ranger un immense bordel qu'elle avait mis dans le salon, elle a dit: "Je ne m'appelle pas Cendrillon." Elle a 4 ans et demi!
– Félix Bollaert : Bonne chance pour l'adolescence! Elle lit les livres de son papa?
– Gérard Dahan : Oui.
– Claire: Elle adore les dédicacer.
– Gérard Dahan : Elle dédicace elle-même les livres que j'écris. J'écris les textes. Les dessins sont de Scalpa. J'avais fait ça précédemment avec Cabu, paix à son âme. Aujourd'hui, j'ai trouvé un nouveau dessinateur qui n'est pas dénué de talent. Son trait n'est pas sans rappeler le style de Vuillemin. On a croqué l'actualité de notre "méprisant de la République".
– Félix Bollaert : Vous lui avez envoyé? Il a répondu avec beaucoup d'humour.
– Félix Bollaert : Pierre et Eliane, vous, j'ai l'impression que vous rigolez beaucoup aussi.
– Pierre Douglas : Oui, depuis qu'elle ne travaille plus, on prend le petit-déjeuner ensemble et on rigole.
– Félix Bollaert : Pourquoi? Avant, vous ne vous voyiez pas beaucoup?
– Pierre Douglas : Non, ma femme était médecin hospitalier. Elle a passé 45 ans entre la Pitié-Salpêtrière et Henri-Mondor. Quand elle partait le matin, je dormais encore. Quand elle rentrait, je m'apprêtais à partir au cabaret.
– Félix Bollaert : Vous vous êtes croisés. C'est peut-être ça, le secret de la longévité d'un couple: on se manque.
– Pierre Douglas : On s'est croisés quand même au dîner familial avec les enfants. On a toujours dîné ensemble. Elle arrivait juste pour le dîner. Moi, je partais après. C'est ça qui nous a permis...
– Félix Bollaert : Vous vous êtes rencontrés avant le début de votre carrière médiatique.
– Pierre Douglas : Bien avant.
– Félix Bollaert : Comment vous avez vu arriver ça, les paillettes, les strass? Avec quel oeil?