logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 13h00 sur France 2

– La SFAM n'a pas donné suite à notre demande d'interview, mais nous avions déjà tourné il y a un an dans les locaux de l'entreprise. A l'époque, plusieurs centaines de plaintes étaient déjà recensées. Des cas jugés minoritaires par le patron, par rapport au nombre de clients.
– Si jamais on faisait vraiment des mauvaises ventes ou un mauvais niveau de qualité, on n'aurait pas 200 dossiers mais plusieurs millions.
– Depuis, plus d'un millier de plaintes ont été déposées à la Répression des fraudes. Elle a obtenu, en plus de l'amende le remboursement de tous les clients.
– C'est un message qu'on envoie aux entreprises: si vous trompez les consommateurs, on vous sanctionnera, on le fera savoir et on fera en sorte que le consommateur soit remboursé.
– En France, la Fnac a mis fin à son contrat avec la SFAM mais continue de travailler avec l'assureur sur les marchés suisses et espagnols.
– M.-S.Lacarrau: Alors, ces assurances spécifiques pour téléphones portables valent-elles le coup? L.Bazizin, elles peuvent coûter
– L.Bazizin: Oui, cela coûte de 11 à 17 euros par mois qu'il faut ajouter à votre forfait, pour 8 contrats d'assurance sur 9 passés au crible dans une enquête du magazine 60 Millions de consommateurs. Une somme importante, entre 500 et 800 millions d'euros en tout
– M.-S.Lacarrau: Concrètement, que couvrent ces assurances?
– L.Bazizin: Principalement le vol. Mais attention, certains assureurs posent des limites très strictes: pas de remboursement si le téléphone a été volé chez vous ou dans votre véhicule, L'autre cas fréquent, c'est la casse ou le bris d'écran. Certains contrats incluent même les batteries défectueuses, mais là encore, pas de remboursement pour de simples rayures qui n'empêchent pas le bon fonctionnement du smartphone.
– M.-S.Lacarrau: Les restrictions les plus fréquentes sont souvent écrites en tout petit dans le contrat?
– L.Bazizin: Effectivement, il faut les débusquer. 8 assurances étudiées sur 9 dans cette enquête ne couvrent pas la perte de téléphone. Sont exclus également les dégâts causés par l'eau.