logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 13h00 sur France 2

capture
– Très rapidement, 2 adolescents, dont la petite amie du jeune homme, sont accusés du meurtre sur fond de rivalité amoureuse. Ils sont placés en détention provisoire. C'est cette jeune fille qui est remise en liberté... Une décision incompréhensible pour la mère de la victime.
– Elle va pouvoir fêter la fête des Pères, dimanche. Nous, on ira au cimetière. Voilà l'état d'esprit dans lequel on est. Merci, la justice. Merci, la greffière. Merci, le juge d'instruction.
– La décision vient d'un vice de procédure. L'avocat de la défense n'a pas eu accès au dossier d'instruction actualisé, une erreur regrettée par le procureur, qui a présenté ses excuses à la famille Chavatte.
capture
– Nous avons l'obligation soit de lui transmettre le dossier avant le débat, soit de le mettre à sa disposition à la maison d'arrêt. Nous n'avons fait ni l'un ni l'autre.
– Un an après l'assassinat de l'adolescent, les habitants de la commune sont sidérés par cette remise en liberté.
– Une grosse colère. Il y a quand même une famille endeuillée, une fille qui a quand même commandité un crime et qui va être dehors. C'est inadmissible.
– Le parquet de Reims a annoncé qu'il allait contester cette décision. La jeune fille reste placée sous contrôle judiciaire. Le second suspect, lui, n'a pas demandé sa remise en liberté.
– M.-S.Lacarrau: Comment sortir de la crise aux urgences et de cette grève qui dure depuis plus de 3 mois dans certains services? Le ras-le-bol des soignants est à son paroxysme. EPrabonnaud, vous êtes devant le ministère de la Santé où A.Buzyn a reçu ce matin une délégation et fait des annonces. Vont-elles calmer la grogne?
– EPrabonnaud: La ministre de la Santé a précisé et chiffré les mesures qu'elle avait annoncées la semaine dernière. La prime de risque sera de 118 euros brut par mois. Elle sera versée à tous les professionnels des urgences, sauf les médecins. Ils la toucheront à partir du 1erjuillet prochain. Autre enveloppe: 15 millions d'euros pour les services d'urgence en tension cet été, pour qu'ils puissent recruter des infirmières et des aides-soignants.
capture