logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 09h00


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 9h00 sur France 2

– Elle s'est présentée d'elle-même chez un habitant, mercredi soir. Depuis, elle est entendue par les enquêteurs.
– D.Schlienger: Cela fait maintenant plus de 24 heures que la jeune femme est en garde à vue, et elle parle. Elle répond aux questions des enquêteurs, mais selon les policiers, c'est assez confus et peu crédible. Elle explique que la nuit qui a suivi l'accident, elle s'est séparée du conducteur du véhicule et qu'elle a erré seule 3 jours dans la forêt avant de se rendre aux forces de l'ordre. La traque continue. Elle s'intensifie, même. Une bonne vingtaine d'enquêteurs est mobilisée en permanence sur cette affaire. Selon nos informations, ils ont des pistes sérieuses. Ils cherchent désormais à localiser le suspect avec précision pour le prendre par surprise, éviter toute course-poursuite, pour que l'homme ne mette pas d'autres personnes en danger.
– Christine Le Goff : On ouvre une page santé avec cette épidémie de varicelle qui sévit en France. 12 régions sont déjà concernées, soit la moitié du pays. C'est une maladie souvent bénigne mais très contagieuse qui touche surtout les enfants de moins de 5 ans mais aussi 32 000 adultes chaque année. C'est la Journée mondiale du don du sang. Cette année, les stocks sont au plus bas. Pour l'Etablissement français du sang, il faudrait au moins 10 000 dons parjour pour répondre aux besoins des malades.
– Dans ce centre parisien, les donneurs de sang ne se bousculent pas. Habituellement, une cinquantaine de personnes se succèdent chaque jour. En ce moment, le chiffre tombe à 40, et ce n'est pas facile de convaincre l'entourage.
– Les gens n'ont pas toujours envie de faire l'effort, de prendre le temps. C'est une question de temps.
– Je connais des personnes, des collègues, qui avaient tellement peur de se faire piquer qu'ils n'osaient pas franchir le pas.
– En France, il faudrait 120 000 poches de globules rouges en réserve. Il n'y en a que 85 000, le niveau le plus bas depuis 2011.
– Ça représente à peine 8 à 9 jours de consommation. Notre seuil pour être bien On accepte de descendre à 10, mais en dessous de 9, c'est extrêmement difficile.