logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 2h20 sur TF1

– Forme-la sur la mise en place. T'en as jamais fait ?
– Euh... non.
– On va s'en occuper.
– Je serai vite opérationnelle.
– J'espère. Avec la paillote, je peux pas tout faire ici. On a besoin de bras.
– Justine, elle en a deux.
– J'ai du boulot en cuisine.
– C'est paS gagné-
– Il est sec quand il est speed.
– Arrête. Il est pas content que je sois là.
– Il est peut-être pas ravi, mais ça va passer. C'est pas un mauvais gars.
– Alors... 1234, c'est ton numéro. Ensuite, imaginons, la table 8.
– Ça me soûle de réviser au lycée.
– Non, il y a pas de console, pas de wi-fi, on est focus.
– Ça me fait du bien, une partie de Fortnite.
– Arrête, frère. On dit 5 minutes, et ça dure 2 heures.
– Ce que t'es sérieux.
– Arrête de faire le thug.
– Moi, un thug ?
– Tu fais genre. Style : "Je m'en tape de tout."
– Non, ça me gave.
– Ça me gave aussi de réviser toute la journée.
– Moi, c'est la 2e fois. Avec les prises de tête de Parcoursup, j'en peux plus.
– T'as pas eu tes 1ers choix ?
– Si, mais ça me motive plus.
– Tu sais quel est ton problème ?
– Je t'écoute.
– Tu es sûr de cartonner. Il y a pas de challenge.
– C'est possible.
– Alors que nous, les Moldus, il faut qu'on taffe.
– Tu vas l'avoir, c'est certain.
– C'est pas sûr. Il faut pas que je me rate si je veux avoir maths sup.
– C'est galère ?
– Ouais, carrément. C'est une prépa privée. Hors Parcoursup. Ils vérifient la discipline, le dossier, et la mention.
– C'est pour ça que tu charbonnes. C'est ma meilleure option si je veux rester à Sète.
– Tu devrais chercher ailleurs.
– Mêlez-vous de ce qui vous regarde.
– T'as pas le niveau pour une prépa.
– C'est pas à vous d'en juger.
– Ah oui ? C'est ce qu'on verra.
– Arrêtez. Et toi, rentre pas là-dedans.
– Oui, t'as raison. Il en vaut pas la peine.
– Maman doit pas prendre ce traitement.
– Elle a déjà décidé.
– Et alors ? On peut lui dire de pas le faire.
– C'est pas à nous de décider
– Elle peut aussi guérir. Il faut penser à ça.
– Tu flippes pas, toi ?
– Je suis morte de peur, mais je veux soutenir ta mère. C'est son choix.
– Elle se rend pas compte. Elle est faible, et elle a dû prendre une décision grave.