logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 2h20 sur TF1

– Pas longtemps. Il doit se reposer.
– Promis.
– Timothée a la grippe ?
– C'est pas la grippe non plus. Euh... Asseyez-vous. Sa poussée de fièvre n'est pas anodine.
– Vous pensez à quoi ?
– J'ai consulté des collègues spécialisés. Il pourrait s'agir d'un syndrome de stress post-traumatique.
– C'est ça. Ça se déclenche après un événement violent ou traumatique. Il m'a cru mort.
– Il vous croit toujours mort. Il ne distingue plus réel et projection mentale.
– Je peux faire quoi ? Lui parler ? L'aider à démêler tout ça ?
– Il devrait voir un thérapeute.
– Je sais. Vous avez raison. J'aurais dû le faire depuis longtemps.
– Je vais pas mentir. C'est un protocole expérimental. Il comporte forcément des risques.
– On pourrait mourir ?
– C'est arrivé lors de certains tests.
– Conunent?
– Infarctus.
– Pourquoi vous nous le proposez ?
– Le traitement actuel ne fonctionne pas. J'ai pas d'autre alternative. Vous devez avoir toutes les cartes en main.
– On a le choix entre la peste ou le choléra.
– Il y a des risques dans les 2 cas. Je suis désolé de vous dire ça, mais le temps presse. Il faut prendre une décision.
– Vous feriez quoi, à notre place ?
– Si ma femme ou mes filles étaient dans votre situation... je leur donnerais le traitement. Mais encore une fois, c'est à vous seules de décider.
– Je vais le prendre.
– Moi aussi.
– Sandfine.
– On est ensemble dans cette galère. On reste ensemble.
– Je mets en place le protocole.
– Pour utiliser la caisse, faut taper un code. Je t'ai mis 1234. Tu peux changer.
– Tu tapes le numéro de table. Petit piège : c'est par ordre décroissant depuis l'entrée. C'est Gwen qui a instauré ça. Tu tapes le nombre de clients, leurs consommations, etc. Le mode de paiement. Si tu as besoin d'annuler, c'est ici. Mais t'inquiète. C'est compliqué, au début, mais tu maîtriseras parfaitement.
– Et si je me trompe ? Si j'oublie un truc ?
– Tu viens me voir. Je t'aiderai.
– Je vais galérer. Tu vas regretter de m'avoir embauchée.
– Stresse pas. Je te remontre ?
– Oui, s'il te plaît.
– Bonjou r.
– Salut. La mise en place est pas faite.
– Non, je forme Justine.