logo Le moteur de recherche de la télé

Moi, Juan Carlos, roi d'Espagne


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 0h35 sur France 3

– A près de 80 ans, la santé du vieux dictateur commence à se détériorer. La question de l'après-Franco intéresse fortement l'Amérique. En pleine guerre froide, le franquisme leur apparaît comme le meilleur rempart contre le communisme. C'est donc avec un vif intérêt que Richard Nixon rencontre le successeur fraîchement désigné. Pour sonder ses intentions, le Président américain convie l'héritier d'Espagne à se rendre aux Etats-Unis. En 1970, Juan Carlos fait son entrée sur la scène internationale. L'héritier de Franco n'a encore rien divulgué de ses projets. Mais les dirigeants du monde entier découvrent un jeune homme moderne et ouvert. Un autre visage de l'Espagne.
– Je pensais déjà que l'Espagne devait avoir un autre régime, qu'il fallait faire quelque chose de différent. Comment? On verrait après.
– La démocratie, nous l'avions dans le sang. la base de notre éducation... transmise par notre père, bien sûr.
– Lors d'un voyage, au COUFS d'un déjeuner, dit "off-the-record", j'avais parlé de l'ouverture de l'Espagne, de sa démocratisation. Et à mon retour, Franco m'a dit: "Altesse, il y a des choses "que l'on peut dire à l'extérieur et que l'on ne dit pas ici. "Et des choses qui se disent ici et que l'on tait à l'extérieur."
– Etrange tandem que forment alors le prince et le dictateur.
– Quand on parlait de politique, je lui disais : vous devriez assouplir un peu." Il me répondait: "Non, c'est vous qui devrez le faire. "Je ne peux pas changer."
– Au début des années 1970, la dictature espagnole semble totalement anachronique. La fracture entre le régime et la réalité du pays est devenue criante. Car, malgré son isolement, l'Espagne a changé. Elle s'est dotée d'infrastructures, elle a modernisé son économie. Cette mutation voit l'émergence d'une classe moyenne dynamique, éclairée, avide de liberté.
– Le processus d'ouverture économique avait déjà produit des effets et des changements sociaux qui n'étaient pas reflétés par les institutions. La société voulait déjà être démocratique quand ses institutions ne l'étaient pas.
– L'explosion du tourisme fait le reste.