logo Le moteur de recherche de la télé

Moi, Juan Carlos, roi d'Espagne


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 0h35 sur France 3

– Pouvons-nous, nous tous, imaginer que nos rues, nos façades, nos mondes sont mortels ? Pour certains, leur monde est déjà mort. Ce sont les républicains espagnols de la Retirada avec leur femme, leurs enfants. Des vaincus, parqués dans des camps aux allures concentrationnaires : Gurs, Argeles, Le Vernet, mais aussi dans des bicoques, ou tout simplement à même le sable des plages.
– "Au début du printemps 1939, Moline vit arriver "plusieurs familles d'Espagnols, "une douzaine de personnes qu'il fallait loger en catastrophe. comme nous expliqua le maître, "'Ies Espagnols de l'armée en déroute.' Parmi eux, "un enfant de mon âge se présenta à l'école.undefined
"Un jeudi, je partis le voir avec quelques livres. "Il logeait avec son père et sa mère dans une petite cabane. "Ils m'ont raconté leurs souffrances, "leur misère, leurs espoirs de victoire et leur défaite finale. "Devant la cabane, un quidam moqueur qui passait par là, "fit observer "que les Allemands avec leur aviation "leur avaient flanqué une belle raclée. "Le père de Francis eut cette réponse énigmatique "que je ne devais jamais oublier: "'Votre tour viendra, on verra "'si vous tenez aussi longtemps que nous Cloches. *-Le rythme de la couse *aux armements s'accélère. *La France, comme son allié l'Angleterre, *a répondu en décidant de faire *un grand effort. C'est une épreuve de force entre le régime *totalitaire et le régime de liberté qu'est le nôtre.
– Les enfants s'ennuient le dimanche.