logo Le moteur de recherche de la télé

Moi, Juan Carlos, roi d'Espagne


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 0h35 sur France 3

– Je déjeune souvent avec lui, on parle, on discute beaucoup. Il a fait un master, il a fait des études. Moi, je n'ai pas pu. J'ai peut-être d'autres qualités, qui sait?
– PourJuan Carlos, la succession au trône est une nouvelle étape qu'il prépare avec soin. D'autant que la situation du pays se dégrade brutalement. En 2009, la crise économique frappe l'Espagne. Un jeune sur deux est au chômage. On tolère mal le train de vie d'une royauté qui apparaît en décalage avec les difficultés des Espagnols. La mise en examen du gendre du roi n'arrange rien. Malversation de fonds publics, fraude fiscale. L'infante Cristina, la fille de Juan Carlos, est à son tour impliquée. La presse commence à s'intéresser à la fortune du roi, à débusquer ses infidélités. Après 3 décennies d'un règne éclatant, ces scandales sont une ultime épreuve pour le vieux monarque à la santé de plus en plus fragile.
– Ces affaires ont rendu les Espagnols réticents. La Couronne, une institution exemplaire en marge de la crise institutionnelle que traverse l'Espagne, devient une institution de plus qui subit les mêmes critiques que celles que font les Espagnols à leurs institutions. Car on constate aujourd'hui, en Espagne, une forte détérioration des institutions.
– Le 2 juin 2014, Juan Carlos prend l'Espagne par surprise. Quand tant d'autres s'accrochent au pouvoir, il choisit de laisser la place. Le roi abdique en faveur de son fils.
– Felipe VI est jeune et brillant, il est populaire. Il sait que les défis qui attendent l'Espagne ne sont pas moins grands que ceux que surmonta son père. Mais il a appris de lui qu'un roi n'est rien s'il ne fait rien pour son pays.
– Le roi laisse à son fils une Espagne très différente de celle qu'il a connue. Une Espagne qui a vécu 35 années insolites dans son histoire, de démocratie, de paix et de vivre-ensemble, ce vivre-ensemble qui a été le grand problème de l'Espagne.
– Il ne nous a jamais donné de leçons. Des orientations, ça oui. Parfois, quand j'avais des doutes, je lui en faisais part et il me disait: "Essaie de le résoudre, toi.