logo Le moteur de recherche de la télé

Moi, Juan Carlos, roi d'Espagne


diffusion le vendredi 14 juin 2019 à 0h35 sur France 3

– Evidemment. Dans les casernes, les militaires étaient furieux. Ils se réunissaient. A ce moment-là, il fallait naviguer... à vue.
– En ce mois de janvier 1977, un bras de fer avec l'armée semble inopportun. Une nouvelle vague de violence vient de s'abattre sur le pays. A l'extrême droite, des groupuscules passent à l'action : intimidation, attentats, assassinats. A cette campagne de terreur répond celle tout aussi meurtrière d'une extrême gauche qui veut mettre à bas la monarchie parlementaire naissante. La violence atteint son paroxysme le 24 janvier. Un groupe néofasciste assassine 5 avocats communistes en plein centre de Madrid. L'Espagne retient son souffle. L'armée pourrait déclarer l'état d'urgence et les communistes tenter un coup de force. Au moment où la prudence voudrait qu'il temporise, Juan Carlos décide de légaliser le Parti communiste, mettant soudain en oeuvre un plan élaboré des années plus tôt, du vivant de Franco. lors des célébrations des 2 500 ans de l'Empire perse en Iran, Juan Carlos s'était rapproché du chef de la Roumanie communiste. Par son intermédiaire, il sait qu'il pourra communiquer avec le leader du Parti communiste espagnol. il y avait Ceausescu, etj'ai eu une conversation avec lui. Je voulais qu'il dise à Carrillo que je légaliserais le Parti communiste. Mais je choisirais comment et quand. Il a accepté. Ça a beaucoup aidé. Carrillo a accepté le drapeau national et la monarchie, bien qu'il ne fut pas monarchiste. Il a dit : "Je regrette de vous avoir appelé 'Juan Carlos le Bref'. Grâce à Dieu, je me suis trompé." Et on est devenus de grands amis.
– Un Vendredi saint, le jour le plus sacré en Espagne, le Parti communiste espagnol est légalisé.
– Des élections libres. dataient de 1936. les Espagnols prennent le chemin des urnes. Voter, enfin ! Pour beaucoup d'entre eux, c'est une première fois. Le peuple consacre l'émergence du Parti socialiste, devancé par le Parti de centre droit de Suarez qui est reconduit à la tête du gouvernement. Juan Carlos a réussi son pari. L'Espagne devient enfin une démocratie.