logo Le moteur de recherche de la télé

C'est au programme


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 10h00 sur France 2

– Vous dites que vous avez écrit ce livre parce que vous avez ressenti une urgence en observant vos enfants.
– Eryck Abecassis : C'est ça. C'était il y a 3 ou 4 ans. C'est à ce moment-là que les choses ont basculé. Je leur avais acheté un portable à chacun. Je les ai ramenés sur le chemin de l'école. Ils consultaient leur portable. On s'est assis comme on le faisait tous les jours dans la cuisine. C'est le temps des mamans, des discussions. On se raconte notre journée. Ils voulaient être sur leur portable. Je leur ai pris leur portable et ils sont partis dans leur chambre. Ils étaient déjà dans une forme d'addiction. Je me suis retrouvée seule dans la cuisine et je me suis dit que je les avais perdus.
– Sophie Davant : "Répondre à un SMS tout en parlant à quelqu'un est pire qu'une impolitesse. Une renonciation à soi-même. C'est être esclave de la technologie." Tout sauf ça? Tout sauf devenir esclave de la technologie? C'est une forme d'esclavage, mais un esclavage bienheureux, une servitude volontaire. On est très contents. Personne ne HOUS force. On se force nous-mêmes et on est heureux d'être asservis. Cette machine que l'on a créée pour notre bonheur et qui nous apporte beaucoup de bienfaits... Je ne suis pas conservatrice et passéiste.
– Sophie Davant : Vous n'êtes pas passéiste? M.Serres faisait la promotion des Gafa.
– Eryck Abecassis : Avec sa Petite Poucette. Je lui oppose mon Petit Poucet. Je crois que nous sommes en train de perdre nos enfants dans la forêt. Quand on leur achète des portables et qu'on les laisse complètement libres avec, nous les égarons dans la forêt pour être dévorés par l'ogre technologique. On s'en débarrasse. Quand on achète un portable à son enfant, c'est pratique. On n'a plus à l'emmener à la natation, ni aux échecs ni au sport... Ils préfèrent être sur leur portable.
– Sophie Davant : C'est très important pour l'enfant de faire du sport, de se dépenser et de faire travailler son cerveau en jouant aux échecs.
– Eryck Abecassis : Il ne faut pas être contre la technologie, mais il faut apprendre à la maîtriser.
– Sophie Davant : Que préconisez-vous avec des enfants?