logo Le moteur de recherche de la télé

Télématin (suite)


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 8h10 sur France 2

–  En juin 49, quelques hommes sont bien décidés à utiliser totalement ce nouveau moyen de communication. Ils préparent une sorte de journal, illustré par des images tournées sur le vif, une idée complètement folle. Parmi eux: Pierre Sabbagh, le fondateur du journal télévisé.
– Pierre Sabbagh : Merveilleux. J'ai eu des ennuis avec cet indicatif.
– A cause de quoi?
– Pierre Sabbagh : Parce qu'il est
– C'est une musique anglaise?
– Pierre Sabbagh : Les ennuis que j'ai eus!
– Vous ne vouliez pas payer de droits d'auteur?
– Pierre Sabbagh : Si, bien sûr mais on m'a dit qu'il fallait que je fasse travailler les Français.
– Yves Mourousi : A ce moment-là, il y avait la radio. Il y avait déjà les actualités cinématographiques. Il manquait les actualités télévisées.
– Pierre Sabbagh : C'était un journal toutes rubriques. C'était une nouvelle forme de journal et non pas de magazine. Il y avait absolument tout dedans. C'était d'un ton, d'une insolence, d'une violence, d'une virulence... Il y avait les commentaires de G.de Caunes, Dumayet, Tchernia. C'était impensable. Le journal est à l'antenne pour 15 minutes. Il n'y a pas de présentateur. Pour moi, c'était passionnant. C'était la 2e ou la 3e fois de ma vie que je voyais d'immenses ballons libres.
– Pierre Sabbagh : Nous étions 4 dans une nacelle. Ça ne s'est pas très bien passé. Notre nacelle s'est prise Derrière le pommier, il y avait une ligne à haute tension. Le ballon s'est couché sur la ligne. Il a pris feu. C'était presque une explosion. On a vu arriver les gendarmes pour nous emmener en prison. Qu'est-ce que c'est que ces rigolos? La télévision, ce n'était rien. Le journal télévisé n'existait absolument pas. Ce que disait la presse de ce qu'était le 1erjournal télévisé: "Ce matin, le pays, chaque jour, se renouvelle grâce à 23 hommes passionnés de leur métier, qui travaillent au chronomètre, cette prouesse technique de la presse française, Les lettres françaises. Le journal télévisé, c'est l'émission qui, maintenant, fait vendre 80 % des récepteurs..." Je vais vous dire pourquoi ce côté extrêmement laudatif...