logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h info


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 6h00 sur France 2

–  Sujet explosif. Le Premier ministre annonce la disparition des régimes spéciaux avec la réforme des retraites.
– Les mêmes règles pour tous, c'est vrai. Cela signifie aussi la fin des régimes spéciaux.
– Dans le collimateur, les 20 régimes spéciaux de retraite. 4,8 millions d'actifs, surtout des fonctionnaires: policiers, militaires, infirmières ou agents de la RATP. Certains partent aujourd'hui plus tôt à la retraite, parfois à partir de 52 ans. Mais la volonté du gouvernement est de fondre dans le futur régime universel, le même pour tous. Les agents de la RATP sont partagés.
– Ça fait déjà quelques années qu'on sait qu'on va en faire davantage, mais là, c'est tout remettre à plat. On est perdants.
– C'est un métier très difficile. On a des horaires décalés. Il y a des boîtes en province qui sont dans les mêmes conditions que nous sans avoir le même régime.
– Selon le Premier ministre, sera progressive. Tous les droits acquis seront conservés. De plus, il devrait y avoir des dérogations en fonction des métiers. Par exemple, il y aura une disparition du régime spécial RATP, mais le métier de chauffeur de bus pourrait permettre de partir un peu plus tôt à la retraite dans le public comme dans le privé.
– La CFDT a toujours dit qu'il fallait garder des particularités professionnelles. Ce qui était organisé dans les régimes spéciaux auparavant peut trouver une organisation dans le régime global.
– Le Premier ministre a aussi confirmé l'âge de départ légal à la retraite à 62 ans, mais les actifs seront incités à travailler plus longtemps.
– K.Baste-Régis: Parlons de la PMA pour toutes. Elle sera débattue à partir de la fin septembre au Parlement. Il y a beaucoup de réactions, notamment du côté de la Manif pour tous. On se dit prêt à une longue mobilisation.
– Les députés de la majorité debout pour ovationner les annonces d'E.Philippe sur la PMA pour toutes les femmes, une promesse de campagne d'E.Macron plusieurs fois reportée. Sa confirmation est un soulagement pour les députés marcheurs.
– Pour supprimer une discrimination, il n'est jamais trop tôt.