logo Le moteur de recherche de la télé

Le 6h info


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 6h00 sur France 2

– En l'absence de son épouse, hospitalisée après une tentative de suicide, il a confirmé être propriétaire de leur villa à Saint-Martin, mais concernant le riad de Marrakech, P.Balkany l'attribue à un coprévenu, un milliardaire saoudien qui conteste fermement cette version. P.Balkany s'attend à des réquisitions sévères à son encontre.
– Patrick Balkany : Ils ont dû faire leur réquisitoire depuis un mois. Qu'est-ce que vous croyez? Ils ne sont pas là pour écouter la défense ou ce qu'on a à dire. C'est pour le tribunal. Le parquet, ça a toujours été comme ça.
– Dans le précédent dossier de fraude fiscale, le parquet avait requis 4 ans de prison ferme avec mandat de dépôt. Le jugement ne devrait pas être connu avant le 13 septembre.
– Johanna Ghiglia : Le Premier ministre a annoncé hier plusieurs mesures lors de son discours de politique générale, dont une baisse d'impôts historique: 27 milliards en tout sur le quinquennat. Qui va en profiter?
– Sur les 17 millions de foyers fiscaux imposés, 99 % vont bénéficier d'une baisse d'impôts moyenne de 304 euros par an. Une personne célibataire sans enfant se verra octroyer de baisse d'impôts. Un couple sans enfant: Pour une famille avec 2 enfants à charge, l'économie ira de 181 euros à 835. Un parent isolé avec un enfant verra ses impôts diminuer de 125 à 568 euros. Pour un couple de retraités, la ristourne ira E.Philippe a annoncé une baisse d'impôts sur le revenu de 5 milliards, dès janvier 2020. Les seuls à ne pas bénéficier de cette baisse sont les contribuables imposés à plus de 41 %.
– Johanna Ghiglia : E.Philippe va demander aux sénateurs un vote de confiance aujourd'hui. Bonjour, J.Reix. Vous êtes devant le palais du Luxembourg. C'est assez rare?
– J.Reix: Parmi les nombreux points qui seront abordés aujourd'hui, et la dégressivité du chômage pour les cadres. Le gouvernement souhaite inciter les cadres à sortir plus vite du chômage. Il souhaite appliquer une dégressivité des allocations au-delà d'un certain montant compris entre 3000 et 4000 euros. Ça ne devrait pas toucher beaucoup de seniors.