logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 1h50 sur TF1

– Mais savait-il que ce Ribaut était un promoteur pourri ou se faisait-il arnaquer ? En même temps, il avait menti sur les projets de Cabanel. J'avais besoin de savoir s'il manigançait quelque chose.
– De retour chez elle, Sarah a cherché des renseignements sur l'acheteur de Victor. Elle allait de surprise en surprise.
– "Ribaut : un système qui s'effondre. "Promoteur poursuivi "pour pratiques commerciales frauduleuses." Non... Où il a eu tout cet argent ? J'étais estomaquée par ce que j'avais découvert. Victor avait dépensé des fortunes pour ses meetings. Comment avait-il eu cet argent ? Il m'avait caché pas mal de choses. Pour tirer tout ça au clair, j'avais eu une idée. J'avais appelé Victor pour dire que je passais chez Cabanel signer le compromis de vente.
– Sarah était sûre que Victor viendrait la dissuader de vendre à M. Cabanel. Allait-il enfin dévoiler son jeu ? Tu vas pas vendre à Cabanel, là.
– C'est ce que voulait ma grand-mère.
– J'ai tout conclu avec M. Ribaut, pour notre écovillage.
– Les lotissements bas de gamme,
– De quoi tu parles ?
– L'argent vient de Ribaut ? Il croit en mon programme politique. Si je suis élu, ce sera grâce à lui, alors je dois lui rendre service.
– En sacrifiant mon terrain ? Qu'est-ce qui t'a pris ?
– Essaie de comprendre. J'ai fait un deal avec Ribaut. Il soutient ma campagne et je lui vends le terrain.
– C'est mon terrain. Mais attends. Le ciment, la voiture, c'est toi ?
– Oui, c'est moi. Et le vélo aussi. Mais je voulais pas que t'accuses Lucas. Je savais plus quoi faire pour que tu vendes, alors j'ai voulu que tu craques.
– Tu me dégoûtes. T'allais sacrifier le village pour tes ambitions.
– Mais un lotissement, c'est bien, aussi. Ça fait venir des familles.
– Mais on rêvait pas de ça.
– Ecoute, Sarah. L'école va fermer. C'est une réalité. Et moi, au moins,
– Je croyais qu'on avait des valeurs communes. On peut essayer de sauver l'école sans avoir à se renier. Tu me déçois, Victor. Je m'étais sentie trahie. Victor avait sacrifié nos valeurs pour sa campagne. Comment il avait pu en arriver là ? On s'était toujours battus pour ce qu'on trouvait juste. Il était allé trop loin. Je pouvais plus continuer à vivre avec lui.
– 2 mois plus tard, Sarah a quitté Victor. Avec Lucas, elle s'est bien adaptée à sa vie au village. Sarah rend visite à M. Cabanel pour repartir sur de bonnes bases.
– Le nouveau berger a failli arriver en retard.
– C'est ma faute. Je devais passer voir une patiente.
– Papy, je vais montrer les agneaux à Lucas.
– Vous vous connaissez ? qu'ils sont dans la même classe.
– Et vous, connaissez-vous vraiment votre famille ? Sous-titrage : Nice Fello