logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 1h50 sur TF1

– En rentrant de sa réunion, Claire cherche à comprendre cette décision étrange.
– Ma chérie. Ce soir, j'invite. En vérité, Evelyne a cuisiné mais j'ai mis la table.
– Tu m'as fait passer une dure journée, j'ai pas faim.
– La voiture. Désolé de pas te l'avoir dit.
– Comment t'as pu faire ça ? Et en plus, sans m'en parler.
– Avec Evelyne, on parlait écologie. Notre gros 4x4 diesel est une bombe à retardement.
– C'était avec cette bombe que j'allais travailler.
– On achètera une petite voiture.
– Ça pouvait pas attendre ?
– Jean avait un acheteur. Le mec avait l'argent, j'ai pas réfléchi.
– Ouais, ça c'est sûr.
– Pardon. Mais je vais regarder les petites annonces et trouver une petite voiture.
– Et je fais comment ? à t'emmener où tu veux. Il est d'accord. Il veut nous aider. Et Evelyne a proposé de faire nos courses. Je lui ai donné ma carte bleue, tu pourras travailler.
– Si tu le dis.
– Je te demande pardon. La prochaine fois, je te jure, je demanderai. Assieds-toi.
– Il avait l'air tellement désolé, je pouvais pas lui en vouloir. Mais sans voiture, c'était l'angoisse. Je me sentais prisonnière de cette maison. Et me faire accompagner, c'était bizarre. J'avais hâte qu'Adrien aille mieux et qu'on rentre à Paris.
– Le lendemain, Adrien prend une décision qui semble rassurante.
– Chérie, j'ai une super idée. Evelyne et Jean me l'ont suggérée mais ça me plaît.
– Tu veux vendre l'ordinateur ? Il consomme trop ?
– Non, je vais planter des légumes dans le jardin mitoyen avec Evelyne et Jean. Juste 1 ou 2 lignes.
– Je sais que c'est tendance ma
– Non, c'est pas ça. Je veux mieux gérer ma santé. Evelyne et Jean sont végétariens, ils mangent leurs légumes et ils sont en pleine forme.
– Bonneidée. Mais tu as la main verte ?
– J'ai du temps, je vais apprendre. Tu pourras m'aider.
– T'es gentil mais j'ai du boulot. Je suis pas en congé maladie. Non, excuse-moi. Si ça te fait du bien, d'accord. Alors je t'explique. Regarde. Hop !
– J'essayais de voir le bon côté des choses. Je retrouvais mon Adrien. Il avait toujours eu besoin de s'investir. Le temps que les légumes poussent, on serait rentrés à Paris.