logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 1h50 sur TF1

– Je n'y crois pas. C'est possible qu'un jardinier ait voulu arroser une plante et que le débit ne suffit pas pour le remplissage et l'arrosage. Ils savent que demain soir, c'est la fête nationale. Ils savent qu'on a du travail. Je n'ai plus qu'une nuit pour programmer. S'ils ne mettent pas l'eau dans le bassin, on va peut-être découvrir la fontaine au moment de l'inauguration. C'est déjà arrivé.
– Sans eau, Cédric ne peut ni tester les pompes, ni s'assurer que les jets fonctionnent. La situation va encore empirer. Propos inaudibles
– Je viens de voir que le bassin ne se remplit plus. Les tuyaux ne donnent plus d'eau. Et c'est la panique. L'eau. Comme il ne parle pas bien anglais, il ne comprend pas toujours le sens des mots. Si je dis "catastrophe", il ne comprend pas. il comprend.
– Après 2 heures de négociation, Cédric perd patience. Tous les coups de fil, c'est comme ça. Monsieur, il faut m'envoyer des camions-citernes tout de suite. Les tuyaux du bassin sont trop lents. C'est plus possible, il faut remplir le bassin. Plus le temps d'économiser. La réputation, ça tient à pas grand-chose. Il faut toujours être bon. Un mauvais coup et patatras.
– Cédric va devoir trouver une solution d'urgence. Meuglements
– A Saint-Nectaire aussi, c'est le grand chantier. tu vas venir avec moi, casser quelques marches. On va faire des bêtises sur les échelles.
– Deux fois par an, avec son fils, Eric nettoie la fontaine.
– Là, on a 6 mois de dépôt calcaire. Le dépôt représente là où c'est le plus épais. Si on ne faisait pas un entretien tous les 6 mois, ça serait un amoncellement de calcaire. La nature reprendrait ses droits. L'outil disparaîtrait sous cette masse calcaire. C'est une fontaine qui peut paraître merveilleuse, mais elle est merveilleuse au prix d'un certain travail.
– Et toi, Clément, c'est une partie du travail que t'aimes bien ?
– Ça va, on se défoule bien. Il l'a fait, il le fait encore et je continue. j'aurais fait autre chose, mais un jour, pourquoi pas reprendre.
– Ce savoir-faire unique au monde est un héritage qu'Eric entretient avec le plus grand soin.