logo Le moteur de recherche de la télé

Le poids des mots

Esprits criminels


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 1h00 sur TF1

– Non, il a un alibi solide. Liquide. Il a passé la nuit au bar. La police l'a arrêté pour ébriété, et il est toujours en cellule.
– Il faut de la force pour arracher une langue, c'est un muscle fort.
– La légiste examine si ça a été fait avant ou après la mort.
– Pour les Chinois, c'était l'une des pires formes de torture.
– Le châtiment des menteurs et des opposants.
– Une violence débridée. 'ÔU une vengeance.
– Ou ces femmes connaissaient le tueur. Il les a fait taire. On décolle dans 30mn.
– "Laurel aime jouer les insaisissables. "Mais je savais que, le soir, elle laisserait "une fenêtre ouverte. "Rien que pour moi. "C'était sa façon de m'inviter "à venir jouer. "Un jeu qui n'appartient qu'à nous. "Un jeu de cache-cache. "Elle voulait que je la trouve. "Et une fois que je la tiendrais, je ne la laisserais plus jamais partir."
– Barbara Grizzuti Harrison a écrit : "Toutes les actions ont pour origine l'imagination."
– D'après le rapport toxicologique, ces femmes n'ont pas été droguées.
– Aucun signe de lutte.
– Mais elles ont été frappées violemment.
– Pas d'agression sexuelle.
– Impuissant ?
– Ou sadique. Le poignard l'excite.
– Elles habitaient le même quartier.
– Patricia était prof de Pilates, Nicole, assistante juridique. Des cibles improbables.
– Le hasard ?
– Il aime tuer, c'est pourquoi il ne les a pas laissées ailleurs.
– C'est risqué. Quelqu'un aurait pu le surprendre. *-La police a trouvé 2 corps. Laurel Tyson et son frère Darryl. Poignardés chez elle.
– Il s'en tenait aux lieux publics, avant.
– 3 victimes en une nuit. Dont un homme, le 1er.
– Une série ?
– Et leur langue ?
– Darryl a toujours la sienne.
– Pourquoi emporte-t-il des souvenirs ?
– Garcia, étends la recherche aux USA. Le plus important pour lui est l'ablation de la langue.
– Lt Boseman. Merci d'être venu.
– De rien. Dr Reid et agent Morgan.
– Un voisin a remarqué une fenêtre ouverte, ce matin. Il nous a alertés.
– Se faire attaquer chez soi anéantit le sentiment de sécurité.
– L'alarme ne s'est pas
– Eh non.
– Il le savait.
– Pardon. Fais-moi rêver. *-Hélas, je n'ai trouvé que des factures et des commandes.