logo Le moteur de recherche de la télé

Les trésors de Marcel Pagnol


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 0h55 sur France 3

– Il s'appelle René.
– Allons, pas de larmes, pas de sensiblerie. Tu es un petit homme.
– Non, j'ai 12 ans.
– A 12 ans, on ne pleure pas. Moi, quandj'avais 12 ans, je ne pleurais pas.
– Ta mère ne s'était pas remariée.
– Ah non, elle était morte. C'est bien plus mauvais. Toi, ta mère, tu la reverras.
– Ah oui. Et même qu'elle est belle.
– La mienne aussi, elle était belle.
– Affaiblie par une 5e grossesse, sa mère, Augustine, est morte.
– "Je marchais derrière une voiture noire dont les roues "étaient si hautes que je voyais les sabots des chevaux. "J'étais vêtu de noir. Et la main du petit Paul serrait la mienne. "On emportait notre mère pour toujours. "De cette terrible journée, je n'ai pas d'autres souvenirs, "comme si mes 15 ans avaient refusé d'admettre la force d'un chagrin "qui pouvait me tuer. Nous n'avons jamais eu le courage "de parler d'elle."
– Pagnol cachera dans ses Mémoires l'existence du petit René. Il lui avait volé Augustine. René sera pourtant son plus fidèle collaborateur. Il dirigera les studios de cinéma Marcel Pagnol, à Marseille. Marcel est bachelier. Il s'inscrit en khâgne, la mort dans l'âme. Il sera professeur comme l'a toujours souhaité son père. Mais il n'est pas né pour ça. Il a reçu un don, et son talent, c'est la poésie, le théâtre.
– Oh, cette boutique...
– C'est un magasin.
– Si tu veux. Quand je me vois dans ce magasin, entre la morue sèche et le roquefort humide, ça me donne mal au coeur. Discuter sur la qualité des pommes de terre avec Mme Leribouchon, ça ne m'intéresse pas !
– Marcel a 18 ans. Il cherche une issue. Il convainc ses amis du lycée de fonder une revue littéraire. Il choisit lui-même le titre : "Fortunio". Il veut surtout créer un tremplin pour se faire connaître et rapidement sortir la tête hors de l'eau. Le premier numéro paraît le 10 février 1914.
– Ça a marché pas mal, "Fortunio". Nous avons changé le titre. On l'a appelé "Les Cahiers du Sud". Et "Les Cahiers du Sud" sont morts vers leur 50e année, l'an passé.
– Le jeune tragédien commence l'écriture d'une pièce. c'était sur le poète latin Catulle.