logo Le moteur de recherche de la télé

Les trésors de Marcel Pagnol


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 0h55 sur France 3

– "Garlaban, c'est une tour vaste de roches bleues, "plantées au bord du Plan de l'Aigle, "cet immense plateau rocheux "qui domine la verte vallée de l'Huveaune. "La tour est plus large que haute, "mais comme elle sort du rocher "elle monte très haut dans le ciel de Provence, "et parfois un nuage blanc vient s'y reposer un moment. "Ce n'est donc pas une montagne, mais ce n'est plus une colline."
– Moi, les acteurs dans les films, je ne les vois plus. Je ne regarde que les accessoires. S'ils sont bien choisis, le film est bon. On n'admire pas assez les accessoiristes. Une théière mal choisie peut foutre par terre une scène d'amour.
– Nous avons assemblé le décor, retrouvé les affiches originales, transporté les meubles et reconstitué à l'identique le bureau de la rue Fortuny. Les petits-enfants de Marcel Pagnol nous ont confié les objets auxquels il tenait le plus. La massette du grand-père André qui était tailleur de pierre... Les cahiers d'écolier dans lesquels il écrivait tous ses manuscrits... Et le plus précieux peut-être, le plus émouvant, l'harmonica, couleur rouge sang, du "petit Paul", le frère adoré, trop tôt disparu. Pagnol ne s'en séparait jamais. Les photographies aussi. C'est toute une vie qui se déplie. Des centaines de visages, des milliers de regards. Des images amies que Pagnol conservait religieusement et qui l'accompagnaient depuis toujours au quotidien.
– Est-ce que M. Lumière est là ?
– Oui. Monsieur a-t-il rendez-vous ?
– Euh... Oui.
– Je vais prévenir M. Lumière.
– J'ai exactement le même âge que le cinéma. Je suis né le 28 février 95. J'allais avoir 40 ans, et Louis Lumière, que je connaissais bien, me télégraphie : "Venez fêter 40e anniversaire." Je me suis dit: "Comme il est gentil, de m'inviter pour mon anniversaire !" Je trouve là une quinzaine de personnes. Heureusement, je n'ai pas parlé. C'était le 40e anniversaire de la 1re projection publique de cinéma qui avait eu lieu à La Ciotat où se trouvait ma mère. Et ma mère est partie le 28 février au matin pour rentrer à Aubagne. Elle voulait mettre son enfant au monde à la maison.