logo Le moteur de recherche de la télé

Crimes conjugaux

Dans les yeux d'Olivier


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 0h15 sur France 2

– Voilà. "Il te reste plus que 10mn." de vivre presque normalement, de continuer à faire à manger, et lui, va passer derrière moi Et il me demande de venir à lui, debout, les bras le long du corps, et ça commence. Claques, coups de poings, coups de pieds, jusqu'à ce que je tombe. Ce qui le calme, c'est le sang. Ce qui m'a sauvé, c'est qu'il ne supporte pas la vue du sang. A chaque fois qu'il y a du sang, il s'arrête net. Il va se laver. Avant d'aller se laver, il me dit: "Tu ranges tout, "et tu prépares tes excuses."
– C'est un comportement de psychopathe.
– Oui. Oui, c'est ça.
– Mais qu'est-ce qui vous empêche de... de parler ? C'est la peur ?
– La peur, je pense que c'est le sentiment le plus fort. Quand on a peur, on devient bête.
– Ilya un déclic le jour OÙ VOUS rencontrez un de vos anciens amis
– Oui. de collège.
– Racontez-moi.
– A cette époque-là, je suis très mal. Tout ce que je veux, c'est mourir. Et par le hasard des réseaux sociaux, je tombe sur cet ami. En voyant ce qu'il est devenu au bout de toutes ces années, et de me rendre compte que la vie, c'est pas ça, c'est lui qui va me donner ce déclic.
– Ce copain de collège, en fait,
– Lui, sa vie, elle est devenue quoi? il vit, il est barman, notamment à Ibiza, en Espagne. Tout ce que j'aurais voulu faire. Et lui, il va m'ouvrir les yeux en me disant qu'on n'est pas comme ça avec les femmes. Je me rends même plus compte.
– En comparant ces 2 vies, vous vous dites que vous avez pris...
– Oui, j'ai pris la mauvaise voie. me redonner confiance en moi.
– Cette confiance, elle se traduit par une plainte.
– Mais quand je vais porter plainte, on me dit qu'il sera convoqué d'ici 3 semaines. Je laisse la plainte et 2, 3 jours après... je la retire. Je me dis : "Il va être convoqué je sais pas quand."
– On vous laisse la retirer ?
– Je suis tombée sur un policier qui comprend que je retire ma plainte, mais qui me dit qu'il peut pas me laisser partir. Il m'oriente vers l'assistante du commissariat et vers l'association "Du côté des femmes". 6 mois après avoir rencontré cette association, je vais porter plainte.