logo Le moteur de recherche de la télé

Crimes conjugaux

Dans les yeux d'Olivier


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 0h15 sur France 2

– Nathalie, bonjour.
– Bonjour Olivier.
– Comment allez-vous ?
– Ça va.
– Merci de nous accueillir ici, dans cette région. Si vous avez accepté de me recevoir, c'est pour évoquer votre histoire, indissociable de celle de votre fille Aurélie qui, en 2007, a perdu la vie à la suite d'une agression...
– Violences conjugales qui... Elle est plus là pour en parler. Elle a vécu avec un agresseur, il n'y a pas d'autre mot. Et il a eu raison d'elle. Moi-même, j'ai été femme battue pendant 15 ans. Malheureusement, Aurélie a suivi le même chemin que moi, en pire malheureusement. Moi, je suis là pour en parler, mais Aurélie, elle, non.
– Vous vous ressembliez assez.
– Oui. Oui. Ben, ma première, quoi. Oui, je... Le jour où on me l'a enlevée, on m'a enlevé beaucoup de choses. On m'a enlevé de la gaieté, de la bonne humeur... Beaucoup de choses.
– On va chez vous ?
– On y va.
– Aurélie, là, elle avait quel âge ?
– Oui, à peu près. Là, c'est son dernier anniversaire. Le jour de ses 20 ans.
– Aurélie est mineure lorsqu'elle tombe amoureuse. Cette histoire d'amour donne naissance à une petite fille. Mais pour Nathalie, le compagnon d'Aurélie se révèle très vite d'un tempérament trop possessif.
– Je me souviens quand elle l'a ramené à la maison pour nous le présenter. Il était sympa. Il est arrivé décontracté. Rien à dire. Poli, gentil. Voilà. Ce qui aurait dû me mettre... la puce, c'est quand il a voulu qu'Au rélie arrête l'école.
– Pourquoi lui demande-t-il
– Parce qu'à l'école, elle va voir du monde. Et puis Aurélie, elle était belle comme tout. Donc elle plaît.
– Il invoque ces raisons-là ?
– Je ne sais pas. Devant moi, on ne les invoque pas. Je suis au courant de rien. Aurélie me dit qu'elle veut arrêter l'école parce qu'elle en a marre. J'aurais dû mettre des barrières. Sauf que je l'ai pas fait. Et il cachait Aurélie. Aurélie était cachée.
– Comment ça ?
– Personne ne connaissait dans sa famille, l'existence d'Aurélie et de sa fille. Lui, il était reçu dans notre famille, il était accepté. Pourquoi l'inverse... Les vraies réponses, elle ne les a jamais eues.