logo Le moteur de recherche de la télé

Crimes conjugaux

Dans les yeux d'Olivier


diffusion le jeudi 13 juin 2019 à 0h15 sur France 2

– Parce que... mes enfants aimaient tellement la vie, et on leur avait ôtée, et moi, j'avais la chance d'être en vie, et donc... pour eux, par respect, par amour pour eux, je me suis dit : "T'as pas le droit de gâcher la tienne."
– 8 mois après la mort de ses enfants, Carole rencontre Jean-Pierre qui, depuis, partage sa vie. Une rencontre que le couple a d'abord eu du mal à faire accepter à son entourage.
– L'image que dégageait Carole, ça a été difficile. Même moi, quand je l'ai rencontrée, quelle communication je pouvais mettre en place par rapport à mon amie ? Devais-je annoncer son histoire ? La cacher ? Ça a été très difficile. Et quand je l'ai annoncée à ma famille, ma soeur m'a dit: "J'espère que tu nous ramènes pas le malheur dans la famille." Ça m'a scotché. Cette réflexion a été très très dure pour moi. C'était tabou. C'est ce que j'ai ressenti. On ne parle pas
– On ne parle pas de ces choses-là.
– La société n'accepte pas qu'une femme qui a perdu ses enfants puisse continuer à vivre avec le sourire. Les gens ne comprenaient pas. Ils l'auraient vue triste, ça aurait été, pour eux...
– Plus digne.
– Oui.
– Huit mois après le départ de Christophe et d'Hélène... VOUS comprenez que certaines personnes aient du mal à comprendre.
– Ah oui, je le comprends tout à fait. Mais à l'époque, je m'en fiche complètement.
– J'estime que c'est ma vie. Mes enfants sont partis. Plus personne n'a le droit de me dire ce que j'ai à faire. Pour un homme que j'ai aimé, tout ce que j'ai gagné, c'est la mort de mes enfants. Alors... maintenant, je m'en fiche ce que les autres pensent. C'est pas mon problème du tout.
– L'ex-mari de Carole est jugé 2 ans et demi après le drame. durant l'instruction, il a même envoyé à Carole depuis sa prison un courrier inattendu.
– Je vous explique pas mon état quand j'ai reconnu son écriture sur l'enveloppe. Je suis restée quasiment une journée, à me demander si j'allais l'ouvrir ou pas, cette enveloppe. Après, je me suis dit: "Tu l'ouvres. "Autant savoir tout de suite ce qu'il t'a mis." Et en fait, il m'avait envoyé la facture d'hôpital de Christophe.