logo Le moteur de recherche de la télé

Le 20h le mag


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 20h35 sur TF1

capture
– Gilles Bouleau : Elle a parcouru des milliers de kilomètres pour reconstruire sa vie. Victime d'un burn out, le syndrome d'épuisement professionnel, Aurélie a quitté Marseille pour Ouarzazate, la porte d'entrée du désert marocain. Comme elle, 55 O00 Français sont installés au Maroc. Mais elle est la seule restauratrice à servir de la raclette, de la choucroute, ou du boeuf-mode sous ces latitudes. Portrait d'une femme tournée vers les autres.
– C'était il y a un peu plus de 10 ans. Sa traversée du désert.
– J'étais employée de banque à Marseille. C'est un métier que j'ai adoré. C'était hyper intéressant. Et à un moment donné, j'ai craqué. Dans la salle de bain, je ne comprenais pas ce qui arrivait. Je pensais que j'étais un peu fatiguée.
– Pour comprendre, il faut mettre des mots sur ce malaise, sur ce
capture
– On parle de burn out. Mais j'ai encore du mal à le qualifier comme ça. On trébuche sur une marche, mais on la passe toujours. Tant que ça passe... Il était temps que je parte. En 3 mois, mes valises étaient faites.
– Un autre continent, un autre pays, pour une nouvelle vie.
– Quand j'ai mis pour la 1re fois les pieds à Ouarzazate, je suis tombée à genoux avec ce frisson dans le dos en me disant: "Je suis d'ici."
– Aurélie n'a pas fui le monde des hommes, au contraire.
– Ça va?
– Ça fait longtemps.
– Elle n'avait qu'un seul besoin: les rencontrer.
– Je vais prendre 1kg de tomates. C'était une question de survie. C'était nécessaire, bien sûr. Je n'attendais pas autant. Ça va? 5 pièces. Moustapha va râler.
– Adoptée par les Marocains, Aurélie respire enfin. La banque est bien loin.
– C'est un décalage énorme, c'est ça que j'aime. Ici, on arrive et c'est complètement un autre monde.
capture