logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 20h00 sur TF1

capture
–  Le train, quand c'est chargé à Perpignan, on sait qu'il va arriver. Les camions, c'est plus aléatoire. On a toujours un risque d'accident, de panne, ou des conditions climatiques qui feront que le camion sera ralenti.
– Il craint de ne pas voir arriver sa marchandise. A Perpignan, les producteurs sont aussi inquiets car l'autre scénario envisagé serait de remplacer ce train par une nouvelle liaison directe en provenance d'Espagne.
– S'ils font Barcelone-Paris, je pense que le train partira complet de Barcelone et qu'il n'y aura pas trop de place pour nous.
– Demain, les intervenants se réunissent au ministère des Transports pour tenter de sauver le vieux train des primeurs.
capture
– Gilles Bouleau : 1-10 avant les élections européennes. On l'entend souvent dans cette campagne, l'Europe nous coûterait trop cher. C'est l'opinion de François Asselineau, qui souhaite le retrait de la France de l'Union européenne.
– F. Asselineau: En réalité, c'est une arnaque. Les prétendues subventions européennes sont payées par les Français. On donne 24 milliards, on en reçoit 15 ou 16. On donne chaque année 8 à 9 milliards de plus.
– Gilles Bouleau : Pourtant, l'Europe finance de nombreuses infrastructures que nous utilisons tous les jours, par exemple sur le chemin du travail.
– Cette ligne ferroviaire vient de rouvrir après 25 ans laissée à Fabandon. l'abandon. Une excellente nouvelle pour ces travailleurs du territoire de Belfort.
– C'est un moyen de déplacement sûr, fiable, et c'est toujours à l'heure.
– Ça représente moins de 100E par mois. Avec un véhicule, il fallait que je budgétise 300E de carburant.
– Des nouveaux trains à Belfort, des nouvelles pistes cyclables tout autour de Beaune. De nouveaux aménagements aussi à Dijon pour faciliter la circulation des bus.
– On a souvent le vert qui s'affiche et le tram passe en priorité, comme le bus.
capture