logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 20h00 sur TF1

–  Faire confiance à ceux qui sont Voici le cheval de bataille de Pascal Coste. Le patron du département compte évidemment s'engouffrer dans la brèche dès que la loi sera promulguée.
– Nous allons revisiter des zones qui seront proposées pour passer à
– Avec tous les acteurs de la Sécurité routière, il a d'ores et déjà identifié les tronçons les plus accidentogènes. Son souhait: le retour aux 90km/h sur environ 1 000km de routes départementales.
– Nous allons prendre nos responsabilités pour faire en sorte qu'on puisse, dans notre milieu rural, rouler à allure normale et respecter les infrastructures tout en faisant les efforts maximum de sécurité routière.
– Selon lui, seuls 17% des accidents dans son département sont liés à la vitesse.
– Gilles Bouleau : Le retour aux 80km/h sera le thème du "Grand Dossier" présenté par Hélène Lecomte. Rendez-vous sur LCI à 20h50, canal Le cas très troublant de ce médecin anesthésiste de Besançon soupçonné d'avoir empoisonné plusieurs de ses patients. Le procureur de la République de Besançon a annoncé cet après-midi qu'il avait engagé de nouvelles poursuites contre le médecin.
– Dans la voiture qui l'emmène face Dr Péchier et face à ses juges, le Dr Péchier et ses lourds et effrayants secrets. Voilà l'anesthésiste désormais poursuivi pour 24 empoisonnements au total. Des patients âgés de 4 à 80 ans. 7 d'entre eux n'ont pas survécu.
– M. Péchier apparaît comme le dénominateur commun de ces événements indésirables graves. On a affaire à un professionnel de santé particulièrement habile qui a agi quand personne ne se trouvait dans les salles d'anesthésie, qui a su varier dans le temps la nature des poisons administrés pour ne pas éveiller les soupçons.
– Pour les enquêteurs, tout désigne Frédéric Péchier comme l'unique suspect. Un exemple flagrant: depuis son départ de la clinique Saint-Vincent, garde à vue, Pendant 48 heures de garde à vue, l'anesthésiste a crié son innocence.
– La position du Dr Péchier n'a pas changé. C'est tout ce que je peux vous dire. Il a participé et collaboré à tous les interrogatoires au mieux de ses possibilités.