logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 20h00 sur TF1

capture
– Certains jeunes des quartiers ont réussi à décrocher des stages ou des emplois en alternance.
– Gilles Bouleau : Et si nous faisions un saut dans le futur? Que diriez-vous d'avoir un robot comme assistant personnel? Les dernières innovations en matière de technologie sont présentées en ce moment au salon Vivatech à Paris. Bonsoir, Yani Khezzar. On vous retrouve dans un instant, mais avant, regardons votre reportage.
capture
– Même à l'entrée de ce salon des innovations, on fait travailler les robots. Ils accueillent les visiteurs et leur indiquent le chemin. Car c'est bien là l'une des missions premières des robots: aider, appuyer, seconder les humains dans leur travail. Voici par exemple le robot vendeur que vous pourriez bientôt croiser dans votre supermarché.
– Un vendeur n'est pas là, le client peut toujours demander au robot des informations sur un produit, sa localisation dans le magasin, des caractéristiques sur le produit. Le robot peut donner toutes les réponses nécessaires afin que le client soit rapidement servi.
– Autre application: dans les hôpitaux, ce robot permet au chirurgien qui le pilote d'être encore plus précis. Aucun tremblement, aucune fatigue. Des gestes parfaits. Grâce à lui, une petite incision entre les côtes suffit à opérer l'intérieur de la cage thoracique. En France, 100 000 opérations ont déjà été réalisées grâce à lui. C'est très intuitif. On a une grande précision dans les mouvements. C'est très impressionnant. Je suis quand même rassuré que ce ne soit pas une vraie opération. Soulager le travail des hommes grâce aux robots, voilà qui intéresse aussi beaucoup l'armée française. Elle expérimente en ce moment ce robot mule pour porter de lourdes charges. Mais pour qu'un humain ait envie d'interagir avec un robot, il faut aussi travailler son apparence. *- Bonjour.
– Pour cela, cet entrepreneur s'est inspiré des comportements des animaux de compagnie.
capture