logo Le moteur de recherche de la télé

L'ombre de la peur


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 15h40 sur TF1

capture
– Voici les coordonnées d'un lieutenant. J'étais avec lui sur un cas de harcèlement il y a 1 an.
– Je me fais pas harceler.
– Appelez un chat un chat. Contactez le lieutenant Leary. Faites-le. Bonne chance.
– Ça va ?
– Et toi ? Ils t'ont fait mal?
– J'étais pas en prison.
– J'aurais dû lui donner une leçon.
– Non. Ne t'approche jamais de lui, Trey. On peut rentrer, maintenant ?
– Pas encore. L'agent Williams veut que tu parles au Lt Leary.
– Je VEUX me FGPOSGI’.
– Il sera là dans 2 minutes. Ça vaut le coup d'attendre.
– J'ai tes affaires.
– Cou rage.
– C'est l'association "Diabète Solidaire".
capture
– Comment tu supportes de sursauter à chaque fois ?
– Espérons que le fameux lieutenant change tout ça.
– Désolé. Je suis le fameux Lt Leary.
– Vous pouvez sûrement nous aider. Enfin, surtout Casey. C'est très sérieux et personne...
– Casey ?
– ...ne nous écoute.
– Il paraît que ce type vous ennuie.
– On peut dire ça. Oui.
– Je vous propose de venir dans mon bureau me regarder manger.
– Ça se refuse pas. Bruits de clé et de porte
– Morgan.
– Désolé, papa, mais tu sais pas de quoi cette fille est capable.
– Ça suffit comme ça. On rentre à la maison. Allons-y.
– Le harcèlement met les forces de l'ordre à rude épreuve. Leurs auteurs ne suivent pas de schéma. Rien n'est prévu. Filer un criminel potentiel 24 h sur 24, ça nous prendrait trop d'hommes et on n'a pas les ressources. La loi est claire. Il n'y a rien à faire contre lui s'il ne s'en prend pas à vous.
– Vous attendez qu'il veuille me tuer ?
– Oui.
– Mlle Cooper, s'il vous plaît, rentrez VOUS FGPOSG l' et pensez à autre chose. Je m'occupe du reste.
– Je vous tiens au courant.
– Merci.
– Vous êtes jeune pour être lieutenant. Bip du répondeur *-L'orange te va bien au teint, Casey. Bruit de pas
– C'était lui ? Ça fait même pas 24 h. Ils ont dû le relâcher. *-Ici les secours.
– Lt Leary, s'il vous plaît. *-Tu m'as refilé le sida. Je ne pourrai plus avoir d'enfants, ou me marier.
– Vous avez le sida ?
– Et lui ?
– J'en sais rien.
– Ils l'ont relâché super vite.
– Oui, je sais.
– Pourquoi pas une ordonnance restrictive ?
capture