logo Le moteur de recherche de la télé

Harcelée une fois de trop


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 13h55 sur TF1

– C'est pratique.
– Vous pouvez l'essayer avec moi ?
– Je peux rien faire pour vous.
– Vous êtes sûre ? C'est pas votre travail de m'aid Alison ?
– Vous avez une question ?
– Non. J'ai pas de question. Merci pour votre aide.
– Je vous souhaite une bonne journée.
– Oui.
– Ça va ? Merci, M. Matthews.
– Alison, vous pouvez m'appeler Brandon. Si ça se reproduit...
– Ne vous en faites pas.
– D'accord. Je suis là pour vous. Quel que soit le problème.
– Merci beaucoup, M. Matthews. Je tâcherai de m'en souvenir.
– Parfait. On sonne.
– James ?
– Oui. Ravie de vous rencontrer.
– Moi aussi.
– Vous avez trouvé facilement ?
– Oui. Je m'en suis sorti.
– Tant mieux. Votre famille n'est pas avec vous ?
– Comment ça "ma famille" ?
– Sur votre profil, vous mentionnez une femme et un enfant.
– J'ai pas pensé à modifier ma page mais en fait... on est séparés.
– Oh. Je suis vraiment désolée.
– Non, non. C'était pas facile mais ça s'est arrangé. On est amis, maintenant.
– Tant mieux pour vous et votre fille.
– Aussi. Elles sont restées à Minneapolis, mais Lily viendra bientôt. Lily, c'est ma fille. Si ça pose problème, je peux me trouver un hôtel.
– Non. Vous pouvez rester ici.
– C'est vrai ?
– Supen
– Venez. Je vais vous montrer.
– Volontiers.
– Mon ex-femme travaille aussi pour un cabinet d'avocats. J'ai vu l'info sur votre profil.
– Elle travaille pour qui ?
– Pour McKenzie et Latner. Et vous ?
– C'est une longue histoire. C'est en bas des escaliers.
– D'accord.
– Qu'est-ce qui vous amène ?
– J'ai décidé de m'installer ici. Je veux investir dans une start-up de cryptomonnaie.
– C'est intéressant.
– J'ai vendu mon entreprise de sécurité privée et je cherche où investir.
– Ça doit bien vous occuper.
– Oui, assez.
– Voilà. On y est.
– Waouh ! La déco est sympa.
– Oui. Franchement, c'est très cosy. Vous avez une première chambre au fond du couloir et une autre juste ici. Et il y a une salle de bains. Il y a tout ce qu'il faut.
– Génial.
– Pendant que j'y pense, la télé est capricieuse mais un réparateur va venir. Ça va s'arranger.
– Je pourrai y jeter un oeil. Je suis un bricoleur du dimanche.