logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le jeudi 16 mai 2019 à 13h00 sur TF1

– La cohabitation pourrait paraître paradoxale. Elle est en fait parfaitement cohérente.
– Je vends des arbres vivants. Lui, il redonne vie à des arbres
– J'essaye de sculpter ce que je ressens. Pas ce que je vois.
– C'est comme si chaque morceau lui parlait. Et si celui-ci devenait un aigle? Car même mort, un bout de chêne impose le respect.
– Je l'ai depuis l'été dernier. J'y ai pas touché encore. J'ai pas encore visualisé.
– Et voilà sa plus belle reconnaissance.
– C'est une pure merveille.
– Etre sollicité pour des expositions. Cécile a été touchée par l'originalité de ses oeuvres. Un autodidacte doté d'un don.
– C'est ce que j'admire chez Willy. Il n'y a pas beaucoup d'artistes qui ont des tailles directes.
– Il n'aura toujours pas le droit à l'erreur dans quelques mois. La ville de New York lui a passé une commande pour la prochaine commémoration du 11-Septembre.
– La dernière partie de ce journal consacrée au patrimoine. Cette semaine, nous mettons en lumière le savoir-faire de quelques couteliers. Aujourd'hui, en Gironde, un artisan qui fabrique des couteaux de chasse.
– A la lisière de la forêt des Landes, sous le chant des enclumes, débute la gestation des couteaux.
– C'est un couteau pliant de poche. Le couteau qu'on va utiliser pour les casse-croûte. Il y a le symbole de la palombe du sud-ouest.
– 20 couches d'acier, chauffées à
– Ça va être un long travail, qui consiste à souder le métal à la forge, l'étirer et le replier sur lui-même. Comme la pâte feuilletée.
– Une pâte feuilletée appelée acier de Damas. Plusieurs fois replié sur lui-même jusqu'à obtenir 300 couches. Technique ancestrale classée au patrimoine culturel français.
– On va gagner en élasticité. Et on va resserrer le grain de l'acier. On va avoir un film plus fin.
– Les feux de la forge s'éteignent. L'âme du couteau se révèle.
– Je fais les moutures de débourrage. Ça consiste à enlever de la matière de manière à obtenir le tranchant final.
– L'opération est délicate. Du bout des doigts, avec comme seul instrument de mesure son oeil, pour obtenir un tranchant de 2/10 de millimètre.